Accueil ▷ Actu ▷ Ligues Pro ▷ 12ème journée : ça se resserre…

12ème journée : ça se resserre…

12ème journée de Ligue A masculine : le trio de tête est tombé, et ça se resserre


Le 22 décembre 2014

Le récap’ de la journée

À l’heure où vous êtes probablement dans une frénésie consommatrice, vous substituant à un gros bonhomme rouge à barbe blanche pour donner du bonheur à vos proches, justVolley vous offre un retour sur les parquets de Ligue A de volley-ball qui ont chauffé ce week-end. Pas qu’un peu d’ailleurs, puisque le trio de tête est tombé ! Cela ne bouscule pas fondamentalement la hiérarchie, mais permet de resserrer ce championnat indécis, pour le bonheur du suspense.

Quatre ou cinq jours de repos, comme une récompense pour les joueurs après deux mois et demi de course contre la montre, de cadence infernale et d’enchaînement de matches. À chacun son métier nous direz-vous ! Certes. Et loin de nous l’idée de jouer les avocats (vous commencez maintenant à nous connaître), mais admettons tout de même que quel que soit le métier, la tête a de temps en temps besoin de s’aérer.

Organismes fatigués, esprits en trop-plein de volley, nous ferons donc un petit tour d’horizon de ce week-end, parce que nous aussi, nous avons des fêtes à préparer…

En vacances, le sourire aux lèvres

Sète repart avec 2 points de son déplacement dans la capitale. Les hommes de Duflos ont su se ressaisir après avoir été menés 2-1 pour l’emporter 15-17 au tie-break. Malgré les assauts de Bojic et Gjorgiev, les Sétois sont revenus dans la partie grâce au service/block où les centraux Senger et Koelewijn se la sont régalée (11 blocks gagnants). Raic a fini le travail (28 points) et Sète peut partir en vacances tranquille, sur la troisième marche du podium. Le mauvais début de saison est déjà loin.

Lyon reprend sa série.
Stoppé par Chaumont la semaine dernière, Lyon a repris sa marche en avant avec un brave 3-0 qui devient monnaie courante contre Montpellier au fond du trou. 1h14 de match et les coéquipiers de Nikolov (15 points) n’ont pas eu à forcer le talent. 19, 21 et 16. Propre ! Lyon pointe au pied du podium à égalité avec Sète (23 points).

Superbe match des Spacer’s.
Emmenés par un Thibault Rossard injouable (27 points, 77%), les Toulousains ont cueilli des Ajacciens un peu fanés. Des défenses, de la variation, et surtout, trois ailiers qui finissent et concrétisent le travail. Une victoire 3-1 qui place les hommes de Cédric Enard à la septième place, à égalité avec Ajaccio, Tours et Beauvais (21 points).

Tours se rassure à Narbonne.
Après la piquante défaite du TVB en coupe d’Europe, David Konecny et les siens devaient absolument renouer avec la victoire contre une équipe de Narbonne convalescente et peu en verve. Et c’est le boucher en chef qui a fait parler l’épaule, l’intenable David Konecny (21 points) a fait tourner la tête des Narbonnais, notamment au service (5 aces). Tours raccroche le wagon des play-offs et retrouve le sourire.

Quand la réception va, tout va !
Le sorcier Depestele a une fois de plus fait tourner Saint-Nazaire en bourrique. Beauvais a surclassé ce qui reste d’une équipe nazairienne qui fait flamber la carte vitale. Pas vraiment de match, mais 3 points de pris pour les Picards qui restent au contact du « gruppetto » play-offs.

Chaumont revient aux affaires.
Après une passade compliquée pour les Haut-Marnais, ils ont réussi l’exploit de tomber un leader jusque-là invaincu. Et pas qu’un peu d’ailleurs, au regard des scores : 21, 18 et 19. Cannes n’a pas existé, et a surtout goûté au contre chaumontais (12). Troisième victoire de rang pour Chaumont, qui s’éloigne de la zone rouge et revient à 5 points des play-offs. Et sinon, il n’y aurait pas un nouveau joueur à l’essai à Chaumont ?

Nantes souffle.
Un grand « ouf » pour les Nantais en grand danger avant la rencontre. Tourcoing semblait en confiance sur ses deux derniers matches, et pouvait surtout revenir à hauteur de leur adversaire du soir au classement. Pas du tout. Tourcoing n’y était pas (Campos non plus) et n’a que trop peu inquiété les locaux au service. Hadrava (21 points) et Perez (15 points) ont fait le reste. Nantes sort de la zone rouge et Martin Demar peut remettre les siens au travail plus sereinement.

Rien d’alarmant

Cannes ?
Ah, la justEval ! Un bonheur d’y figurer. Et Pierre Pujol l’a bien compris. Après une première apparition la semaine dernière, il a voulu récidiver voire même innover : entorse à la cheville, pendant l’entrainement, en marchant sur une prise. Du pain béni !
Bref, revenons à la performance sportive de son équipe ce week-end… Voilà ! Rien. Chaumont a dominé, blocké, verrouillé. Cannes était déjà en vacances. Pas cool pour le premier match de Jérémy Audric.

Paris prend 1 point.
Paris devait se remettre de son gros match de coupe d’Europe contre Fenerbahçe en milieu de semaine. Une victoire qui fait du bien, mais qui fatigue les organismes. Et face à une équipe de Sète se jette sur toutes les gonfles, les 29 points de Gjorgiev n’auront pas suffi. Paris reste à la deuxième place, 4 points devant son adversaire et à 3 points du leader.

Ajaccio pris à son propre jeu.
Encore une fois, un match superbe, mais cette équipe d’Ajaccio nous a semblé fatiguée. Pourtant connus pour leur qualité défensive, les Ajacciens ont peiné à finir les points. Moins fougueux qu’à l’accoutumée, les coéquipiers de Jovi Simovski ont lâché dès le troisième set, rêvant certainement déjà de quelques jours de repos. Toulouse a mieux défendu, mais a surtout fini les points. Bref, un match à oublier, reste plus qu’à se reposer.

La soupe à la grimace

Saint-Nazaire ne s’en sort pas si mal. Au vu de tous les blessés depuis le début de la saison, les hommes de Gilles Gosselin auront tout de même accroché quelques points, même si le déplacement a Beauvais a été compliqué. Panser les blessures et repartir de l’avant. À vos straps…

Dur pour Narbonne.
Le retour de Falasca à la pointe, Wendt qui bascule au centre, et encore 0-3. Le Palais de travail a déchanté face à une équipe de Tours venue pour gagner. Narbonne doit donc digérer le changement d’entraîneur, l’arrivée d’un nouveau joueur et le retour de blessure des cadres. Repos.

Enfin, nous passerons brièvement sur Montpellier et Tourcoing, parce qu’on l’a déjà dit, on ne tire pas (toujours) sur l’ambulance. Montpellier espère donc le retour de Le Goff et Lyneel pour retrouver une dynamique, et Tourcoing prend un gros gros coup sur la tête avec la défaite contre Nantes.

Bonnes vacances à tous !

Le résultat des courses

Les résultats de la 12ème journée.

DomicileScoreExtérieurStats
Tourcoing2-3SèteStats  Stats
Paris3-1ChaumontStats  Stats
Nantes Rezé1-3PoitiersStats  Stats
Nice0-3ToursStats  Stats
Montpellier3-1RennesStats  Stats
Ajaccio3-2ToulouseStats  Stats

Le classement.

#ÉquipePtsMJGP
1Chaumont3013103
2Paris3013103
3Tours261394
4Poitiers261394
5Tourcoing241385
6Montpellier231376
7Ajaccio191376
8Sète151358
9Nice131349
10Nantes Rezé121349
11Rennes913310
12Toulouse713211


À découvrir en vidéo


Commentaires fermés.

En haut ↑