Accueil ▷ Actu ▷ Ligues Pro ▷ Bienvenue en Ligue B

Bienvenue en Ligue B

Ce weekend marquait également le retour de la Ligue B masculine. Nous nous sommes penchés sur les trois favoris de la saison à venir, à savoir Nice, Rennes et Poitiers

Ligues Pro

Bienvenue en Ligue B


Le 19 octobre 2014

Trois favoris et trois défaites pour démarrer la saison, pas de doute : la Ligue B est lancée sur ses bases toujours aussi inattendues, voire délirantes.

Parmi ces trois noms prestigieux du volley français, seul Rennes a déclaré ouvertement que l’équipe visait la montée. En même temps, avec un budget deux fois supérieur à quasiment tous les autres clubs de la division, on ne va pas leur donner une médaille pour cette « franchise » qui a conduit leur entraîneur à qualifier les autres clubs d’ « hypocrites » de ne pas faire de telles déclarations. Passons. L’équipe a des internationaux à chaque poste et semble armée pour aller au bout. Mais voilà, c’est la Ligue B et rien ne se passe toujours comme prévu. Les Bretons l’ont appris à leurs dépens face à Orange avec une défaite 3/1 pour entamer la saison.

Nice, quant à lui, a gardé son ossature qui lui a permis d’être finaliste l’an dernier. Quelques ajouts cependant avec un zeste de pointu plus tranchant, en la personne de Ristíc, et de la stabilité en réception avec Bersani, frais champion d’Europe avec Paris. Opposés à Nancy pour ouvrir le bal, les Niçois sont tombés sur un os. Un os qui risque d’être difficile à ronger pour pas mal d’équipes cette année car Nancy, sans faire de bruit, dispose également d’un effectif de grande qualité. Au finale, défaite 3/1 à la maison et déjà le devoir de rebondir lors de la prochaine journée.

Le meilleur pour la fin, quand on est amateur de volley, quel plaisir de revoir Poitiers au niveau professionnel ; ne serait-ce que pour les folles ambiances de sa salle Lawson Body ! Tout indique que le club ne souhaite pas s’éterniser à ce niveau, et l’équipe a été construite dans le but de monter rapidement. Le recrutement est de qualité, des noms en pagaïe : Krolis, Halilovic, Demirovic, Duhagon ; un effectif taillé pour la montée. Mêmes ambitions, même punition, une défaite d’entrée de jeu face à une équipe de Harnes toujours difficile à manœuvrer dans sa salle André Bigotte.

Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, bienvenue en Ligue B où le combat fait rage à chaque journée. Bienvenue dans un championnat où tu n’es jamais aussi près de perdre un match que quand tu crois que tu l’as gagné. Vous n’avez pas compris la dernière phrase, c’est pas grave, le mystère se révèlera au fur et à mesure de cette saison, qui se prêtera sans doute souvent à de tels articles, aussi partiaux. Pas de mot du classement, rien sur les stats en réception des centraux asniérois, encore moins d’informations sur le nombre de spectateurs à Julien Olive… Pour cela, vous pouvez appeler Hélène Vez ; pas sûr qu’elle réponde.



À découvrir en vidéo


En haut ↑