Accueil ▷ Actu ▷ Ligues Pro ▷ Carré de dames

Carré de dames

Dernier carré pour nos miss de Ligue AF


Le 23 avril 2015

 

Quatre équipes sont encore en lice pour deux places en finale, synonymes de qualification pour la Ligue des Champions. Quatre équipes, dont trois sont déjà assurées d’être au moins en CEV Cup. De ce carré de dames, on attend donc une paire d’as.

RC Cannes – Béziers Angels

15 novembre 2014, 20h. Les Cannoises reçoivent dans leur salle du Palais de Victoires une équipe de Béziers pour le moins entreprenante. Cannes domine la partie, mais Béziers parvient à accrocher le premier set après un 2-10 infligé à leurs hôtes en fin de première manche. 23-25. Derrière, c’est la machine cannoise qui se met en route, et Béziers ne dépassera plus 19. Les Américaines Juliann Faucette et Logan Tom font forte impression, mais c’est surtout Sanja Bursac qui fait une grosse rentrée avec un 10/12 à l’attaque. Côté biterrois, la jeune Alizée Camberabero est titularisée au poste de libéro, en l’absence d’Alexandra Rochelle. Le RC Cannes l’emporte 3 sets à 1. Logique respectée.

7 février 2015. Les filles de Yan Fang débarquent au Four à Chaux pour la 15ème journée de championnat, sans Logan Tom ni Sanja Bursac. Les Angels, quant à elles, sont au complet. On s’attend alors à une grosse bataille, bataille qui aura lieu lors du deuxième set. Puis Béziers s’effondre dans la troisième manche, encaissant un très cinglant 9-25. Le match est plié en 1h06, les Cannoises ont fait le taf, et l’ont plutôt expédié.

Le décor est donc planté pour cette demi-finale. Le RC Cannes part largement favori, d’autant qu’il faudra bien ramener un titre sur la Croisette cette saison. Au moins pour la dernière de l’icône : Victoria Ravva. Un exploit de Béziers ? Sur une rencontre, pourquoi pas ; mais il faudra bien plus que du cœur aux dames de Cyril Ong pour remporter la mise dans cette double confrontation.

En restant pragmatique : RC Cannes, deux matches à rien.

Le Cannet Rocheville – Stade Français Saint-Cloud

La faveur des pronostics revient incontestablement aux filles du Cannet, par deux fois victorieuses (1-3 puis 3-1) du Stade Français en saison régulière, et qui joueront à domicile l’hypothétique match d’appui. Deux rencontres dans lesquelles le service/block cannetan a fait la différence, avec notamment deux grosses performance de Myriam Kloster dans l’exercice (8 et 6 blocks). Mais les coéquipières de Grace Carter viennent de démontrer qu’elles en ont encore sous la semelle, n’en déplaise à Mulhouse, qui en a récemment fait les frais. Alors ?

Alors, au-delà de ces deux équipes, on y voit surtout deux groupes. Deux groupes qui se sont révélés principalement sur la deuxième partie de saison, et qui ont mérité cette place en demi-finale. D’un côté, les filles du Cannet, fortes de leur victoire en coupe de France,  croient fermement en leur chance de décrocher un deuxième trophée cette saison. De l’autre, le Stade Français surfe sur une vague de victoires et comme le confiait Lisa Menet-Haure sur le site la LNV, l’idée d’un titre est présente « dans un coin de la tête ».

Mais avant d’aller plus loin, il faudra passer ce tour. Une double confrontation où le service aura, comme toujours, une part prépondérante dans la victoire, ne serait-ce que pour sortir les centrales du jeu. On s’attend surtout à un gros spectacle, entre ces deux équipes menées par des libéros omniprésentes en défense. Pour le reste : une opposition de style à la passe, entre la dynamique Karmen Kocar et la grande Bernarda Brcic, et un combat équilibré aux ailes avec six filles capables de sortir un gros match. La différence se fera peut-être au centre, où la paire Kloster-Zambelli nous paraît plus équilibrée que celle formée par Grace Carter et Maud Catry.

À se mouiller, on penchera pour une belle, mais d’ici là, faites vos jeux !



À découvrir en vidéo


En haut ↑