Accueil ▷ Actu ▷ Coupes d’Europe des dames

Coupes d’Europe des dames

Un trois sur cinq en coupe d’Europe cette semaine, où Cannes a créé la surprise

Actu RC Cannes volley-ball

Cannes s'impose à Istanbul (Photo CEV)


Le 12 décembre 2014

La ligue des Champions

Cannes au mental (et un peu au service aussi)

Le RC Cannes allait en Turquie pour défier Istanbul, vainqueur de la Ligue des Champions en 2011, 2013 et finaliste en 2014. Autrement dit, un gros morceau. Mais les filles de Yan Fang en ont sous la semelle et on se permettrait même de dire dans le pantalon.

Car si Juliann Faucette peine à retrouver son rendement de début de saison, la famille jaune et noir a fait le travail. N’en déplaise à des Turques qui se sont peut-être vues trop belles en menant par deux fois 24-22 dans les troisième et quatrième sets. Mais on l’a dit, les Cannoises avaient de la ressource et Logan Tom pour finir un premier set où les visiteuses se sont fait peur : 23-25.

Si elles se laissaient surprendre en fin de deuxième set sur une incompréhension qui a coûté la manche, les Cannoises n’ont rien lâché et peuvent dire merci au coaching de leur Chinois préféré.

Troisième set. 24-22. Balle de set Istanbul. Une mine de Logan Tom, un ace de Yukiko Ebata rentrée sur Juliann Faucette, un deuxième ace avec la bande et un block de Tom achèvent cette manche. On respire. 24-26.

Pourquoi pas la refaire dans le quatrième? 24-22. Balle de set Istanbul. Service « out » de quelques centimètres de Costagrande. Rentrée d’Ilka Van De Vyver et allons-y gaiement : la même Costagrande envoie la réception direct tribunes, un nouveau gros service, la réception turque bafouille, rend la balle, et Bursac finit le travail. Mais les Turques ne lâchent pas et reviennent à 25 partout. Bursac redonne un point d’avance aux Cannoises, avant que les locales craquent et commettent la faute.

Un bon match au mental. Les Cannoises reprennent la tête de la poule.

Trop dur pour Nantes.

Nantes n’a pas échappé aux foudres de Fenerbahçe, équipe de la seule joueuse française expatriée, Christina Bauer. Le club d’Istanbul, vainqueur de la CEV Cup l’an passé et leader de la poule, n’a pas fait de détail : 19, 15, 19 en 1h10. Le service/block, point fort des Nantaises cette saison, n’aura pas suffi face à la solidité et la puissance offensive des Turques.

Nantes n’est toutefois pas distancé dans la course à la qualification. Troisièmes à 1 point de Baku, les filles de Sylvain Quinquis peuvent encore accéder aux huitièmes-de-finale. Nous noterons également la grande affluence dans le gymnase (2 200 personnes) qui ferait rêver pas mal de clubs et qui surtout fait la promotion de notre sport. Qu’on en prenne de la graine. Merci !

Coupe CEV – 8èmes-de-finale aller

Béziers prend une option
Dans un match assez vite plié, Béziers prend une grosse option pour la qualification en quart-de-finale. Opposées aux Tchèques de Brno, les Angels, une nouvelle fois délocalisées à Agde, ont assuré. Jamais vraiment en danger, mis à part sur la deuxième manche où la jeune garde biterroise a une nouvelle fois fait parler d’elle, les joueuses de Cyril Ong ont fait la course en tête sans trop se soucier de leurs adversaires. Un match propre et de bon augure (expression préférée des footeux) pour le match retour.

Challenge Cup – 16èmes-de-finale aller

Le Cannet ne fait pas de détail.

Décidément, il ne fait pas bon se frotter au Cannet en ce moment. Une fessée infligée à Vannes en championnat, et la rebelote avec les Israëliennes du Hapoel Kfar-Saba. Largement supérieures dans le rapport service/récep, les Cannetanes ont dominé la rencontre de bout en bout sans être trop inquiétées. Une balade : 3-0 en 1h10.

Pas de surprise pour Mulhouse.

Novara. Italie. Club de l’Américaine Kimberly Hill, championne du Monde en titre et élue MVP de la compétition. Ça pose le décor. Pour le reste, on a dit pas de surprise, donc pas de surprise ! Mulhouse s’incline très sèchement dans le Piémont, dépassées dans tous les secteurs de jeu et notamment au block. Bref 15, 18, 11 en 1h07, et Novara souligne l’écart entre nos deux championnats. Espérons au moins que les Mulhousiennes ont pris un peu de plaisir !



À découvrir en vidéo


Commentaires fermés.

En haut ↑