Accueil ▷ Actu ▷ Demies déterminantes

Demies déterminantes

Ce soir, 20h, en piste pour les demies de coupe de France de volley qui s’annoncent déterminantes !!


Le 24 février 2015

Chez les Messieurs

Beauvais reçoit Paris devant 2 000 spectateurs

Vous connaissez le contexte : délicat pour les deux équipes. Tandis que Paris se déplace à dix joueurs, Beauvais doit faire fi des problèmes extra-sportifs qui les saignent au compteur en championnat. Mais ce soir, à l’Elispace (20h), c’est la coupe de France qui les réunit pour un billet en finale. Laquelle de ces deux équipes parviendra à assommer l’autre ? Car enfin, que ce soit pour les Nordistes ou les joueurs de la capitale, une victoire serait autant jubilatoire qu’une défaite dévastatrice. Je m’explique…

Si les hommes de Medei venaient à s’imposer ce soir et à prendre le dessus sur St-Nazaire (qui n’a plus rien à jouer) en fin de semaine, ils seraient vainqueurs sur tous les terrains : en finale de la coupe de France, virtuellement en play-offs en championnat (en attendant un éventuel dernier recours qui pourrait leur réattribuer leurs points), et surtout, ils fidéliseraient encore davantage ce public beauvaisien qui les pousse à la victoire dans un cercle vertueux.

De l’autre côté, si Rougeyron et ses guerriers parvenaient à vaincre en terre picarde, ils obtiendraient le ticket de match du titre pour une coupe de France qui leur passe sous le nez depuis plus de dix ans. De plus, tous les voyants seraient au vert pour aborder les play-offs de Ligue A, pour lesquels ils sont déjà qualifiés (puisque restent à jouer Ajaccio vs. Beauvais et Chaumont vs. Ajaccio), avec sérénité et la confiance de pouvoir bien y figurer.

Quoi qu’il en soit, la bataille de ce soir s’annonce palpitante. Entre un Nikola Gjorgiev surmotivé (comme toujours), un match dans le match entre deux des meilleurs passeurs en France, à savoir Hernan et Depestele, un Frango qui doit (se) prouver qu’il a sa place dans un collectif qui vise le titre, une équipe beauvaisienne qui joue excellemment bien comme l’a prouvé son dernier match contre Sète et un public formé de bouquetins et de supporters d’un soir prêts à faire du gymnase un capharnaüm de brouhaha, tous les ingrédients sont réunis pour offrir le meilleur match de volley de la saison. Pronostic ?

Tours doit gagner à Toulouse

Après les déclarations du président toulousain dans la presse il y a deux semaines (« Tours n’est pas un mauvais tirage »), il n’en fallait pas moins aux Tourangeaux pour avoir le couteau entre les dents. D’autant plus qu’ils vivent une saison relativement difficile et qu’une qualification pour la finale de la coupe de France serait un bol d’air bienvenu pour ceux qui détiennent le seul titre attribué cette saison, celui de la Supercoupe, acquis aux dépens de Paris mi-octobre.

Mais Tours vit actuellement une période plutôt faste, avec deux succès de suite en championnat, ce qui était chose commune l’an dernier mais qui n’est pas arrivée souvent cette année. Pascal Foussard sait que « chaque série a une fin » mais espère qu’elle durera le plus longtemps possible. De la même manière que Beauvais, Tours devra se battre sur les cinq dernières rencontres de championnat pour décrocher son billet pour les play-offs et conserver son titre.

Dans le même temps, Toulouse a des résultats en dents de scie. Les Toulousains ont bien joué ce week-end mais ont buté contre une solide équipe de Cannes, leader et candidat affirmé au titre. Ils vont eux aussi devoir batailler sévère pour s’octroyer un pass pour les play-offs mais nous pensons qu’ils y parviendront et malheur à ceux qui les prendront en quarts. En tout cas, ce soir ils doivent oublier cela pour se concentrer sur cette demi-finale de coupe.

Alors qui des hommes de Nonos ou de ceux de Papaes décrocheront le graal ? Rappelons que ce soir le match se jouera à Compans Caffarelli dans un Palais des Sports qui peut contenir 4 200 spectateurs mais qui n’en accueille que peu régulièrement. Les supporters toulousains seront-ils assez pour pousser leurs joueurs vers la gagne ? Les Int’nables tourangeaux auront-ils fait le déplacement dans le sud comme ils l’ont fait à Nantes ce weekend, portant leur équipe à la victoire ?

Nous pronostiquons un match très tendu, dans lequel les Toulousains s’imposeront car étant plus libérés. À moins que, à moins que… Master DK ne redevienne inhumain et ferme la boutique. À ce moment-là, récep à six mètres, levage de gonfle quelque part dans le gymnase et on ferme les yeux. Mais les jeunes fous Tuitoga-Clevenot-Rossard sont prêts à en découdre et ont enfin envie de prouver que la formation française peut battre l’ancienne garde étrangère.

Chez les dames

Chez les dames aussi, ça va batailler ferme ! Quatre équipes assurées d’être en paly-offs, et des revanches à prendre.

Les Cannoises n’ont pas le droit à l’erreur

18 titres dans la poche, et un 19ème à aller chercher. Les filles du RC Cannes sortent d’une élimination quelque peu prématurée en Ligue des Champions et ne jouent plus que sur deux tableaux. La première place est quasi-assurée en championnat, mais il va leur falloir aller chercher ce titre pour plusieurs raisons : d’une part pour confirmer leur suprématie sur le volley français, d’autre part pour valider un recrutement qui a vu les 3/4 de l’équipe changer à l’intersaison, et enfin, parce que Vikka Ravva ne peut pas partir comme ça.

Elles trouveront sur leur route une équipe de Nantes, bien flamboyante dans la première partie de saison mais qui semble marquer le pas. Cette même équipe nantaise, qui a mis fin à 3 ans et demi d’invincibilité des Cannoises en championnat, aura à cœur, dans leur salle surchauffée, de rééditer cet exploit.

Nantes n’a rien à perdre, mais ce sera dur, très dur, pour la jeune garde française nantaise face à l’armada étrangère cannoise, un cran au dessus en championnat.

Le Cannet, pour confirmer

Deux équipes vierges de titre s’affrontent pour une place en finale. D’un côté, Mulhouse, peu en verve en ce moment, qui pourrait rebondir en remportant cette rencontre. Le filles de Magali Magail compteront plus que jamais sur Tatiana Bokan, attaquante la plus efficace du championnat, pour créer l’exploit à la maison.

En face, Le Cannet, actuel dauphin du RC Cannes en Ligue AF, qui doit confirmer sa très belle saison (au moins) par une finale de coupe de France. Et si Elisabeth Fedele a annoncé l’objectif : « être championnes de France », les Cannetanes ne cracheront sans doute pas sur un ticket à destination de la capitale. D’autant que l’effectif du président Bussani a dû faire face à une situation imprévue durant l’été 2014. Cette qualification serait alors un pied de nez aux instances fédérales qu’il a alarmées.

Quoi qu’il en soit, seront réunies ce soir, sur le même parquet, deux des trois meilleures marqueuses de Ligue AF (Elisabeth Fedele et Tatiana Bokan), ainsi que la meilleure bloqueuse du championnat. La bataille va faire rage, pour le bonheur du spectacle !

À tous ceux qui n’auront pas la chance d’assister aux rencontres, les « lives » sont disponibles sur la chaîne Dailymotion de la FFVB, à la suite d’une négociation incongrue entre la FFVB (des clubs, en réalité) et la LNV, cette dernière ayant toujours refusé jusqu’à présent de prêter ses flux pour les matches de coupe. Ah là là triste Hélène Vez..!



À découvrir en vidéo


En haut ↑