Accueil ▷ Actu ▷ Ligues Pro ▷ Finale LAF : Qui sera la reine ?

Finale LAF : Qui sera la reine ?

Samedi soir, 20h45, à la halle Carpentier et en direct sur Eurosport, nous aurons le plaisir de retrouver le haut du panier du volley-ball féminin français. Une rencontre pour un 19ème titre, ou un doublé.

Ligues Pro Finale de coupe de France de Volley-ball - RC Cannes vs Le Cannet

Crédit Photo : Karim Levy


Le 8 mai 2015

 

Une fois n’est pas coutume, ce seront les dames, samedi soir qui clôtureront le grand bal des finales LNV. Amoureux de volley-ball que nous sommes, nous assisterons à la revanche de la coupe de France.

Il est de notoriété acquise que le volley-ball féminin se joue en grande partie sur sa qualité de service. La première arme, le premier lancement de jeu qui permet d’être incisif, de prendre un avantage ou de creuser l’écart. Cette même arme qui avait valu au Cannet de faire vaciller la réception cannoise, et une Maret Grothues pour le moins empruntée.

Cette fois-ci, la donne est différente. Pas simplement parce qu’il s’agit d’une autre finale, mais parce que le statut a changé : si le RC Cannes reste favori de cette rencontre, Le Cannet n’est plus l’outsider qu’il était. Alors, les filles de Ricardo Marchesi parviendront-elles à gérer cette pression supplémentaire pour surprendre une nouvelle fois leurs voisines cannoises dans cette finale ?

Nous pourrions nous pencher sur les puissances collectives, les dispositifs tactiques, les erreurs ou réussites techniques, mais nous avons préféré un focus sur les joueuses clés… car bien des individualités présentes samedi soir pourraient faire la différence. Et elle est bien là, la question qui nous taraude :

Qui sera la reine ?

Si l’on s’adonne à une brève revue des princesses du bal, c’est probablement Juliann Faucette qui recueille la faveur des pronostics. Chanteuse à ses heures perdues, elle possède surtout un potentiel physique rarement vu en Ligue AF. Capable de mettre des chiches comme de mettre des chiches, si elle n’oublie pas sa panoplie de bouchère au profit de celle de peintre, elle peut, à elle seule, faire la différence. Tout comme sa compatriote « made in US », Logan Tom, joueuse très technique, expérimentée, et grand nom du volley mondial, qui pourrait également faire pencher la balance dans les moments chauds.

De l’autre côté du filet, on pense principalement à Myriam Kloster, véritable boîte à chaussettes, pour enrayer les offensives cannoises, et à son complément, Marina Zambelli, grande fervente des attaques sur un pied. Sans oublier la patte gauche de Valentina Zago, qui a certainement laissé un mauvais souvenir aux Mariannes du Stade Français lors des deux demi-finales au Cannet. Et pourquoi pas miser sur l’insouciance d’une Élisabeth Fedele (Nuage Bondissant), qui nous avait tant régalés à Coubertin il y a quelques semaines ?

Mais si la reine n’était autre que la reine des reines ? L’immense Victoria Ravva, qui tirera sa révérence lors de ce bal du samedi soir, après une dernière danse… Alors pourquoi pas une prestation spectaculaire, une performance grandiose, un remake de Dirty Dancing façon cannoise, avec Yan Fang transformé en Patrick Swayze ?

Quoi qu’il en soit, du moins on l’espère, à la fin de cette journée, c’est bien le volley-ball qui sera roi 😉



À découvrir en vidéo


En haut ↑