Accueil ▷ Actu ▷ Ligues Pro ▷ JustProno – Les pros jouent gros !

JustProno – Les pros jouent gros !

Ce soir commence le calendrier particulier de ces play-offs 2017 : Tours vs Toulouse à suivre à 20h sur Dailymotion. S’ensuivra alors un mois de matches à enjeu qui se termineront en apothéose le 6 mai à Coubertin. Les jeux sont faits, rien ne va plus…

Actu

Crédits : LNV


Le 4 avril 2017

 

Ligue A

Une première place qui s’est déterminée lors du dernier match de la dernière journée, une invitation aux play-offs de Ligue B qui s’est offerte aussi au dernier moment… Nous l’avions dit, cette année de Ligue A a été d’une rare intensité et a livré toutes ses promesses. Toutes ou presque, puisque le mois le plus important de la saison débute ce soir avec un alléchant Tours vs Toulouse. Rappelons d’une part que les Tourangeaux sont revanchards dans la mesure où Guille Hernan reste sur trois défaites consécutives en finale de Ligue A et qu’Hubi Henno, sacré aujourd’hui libéro de l’année par le magazine l’Equipe, a mal digéré l’élimination en demies l’an dernier lors d’un match d’appui à Grenon contre Paris. Toulouse, d’autre part, bénéficie notamment du meilleur pointu de l’année, Bram Van den Dries, qui devra encore une fois faire parler la poudre pour aider son équipe à gagner sans l’avantage du terrain. L’année dernière, l’équipe qui avait été sacrée championne, le Paris Volley, était classée sixième de la saison régulière, classement actuel des Toulousains…

Au-delà du match de ce soir, les trois autres oppositions vont être disputées, à commencer par Chaumont vs Poitiers mercredi soir, où Chaumont, malgré la fatigue due aux joutes européennes, ne voudra pas réitérer l’erreur de l’an dernier où ils avaient cédé dès le premier tour des play-offs en dépit de l’avantage du terrain. Les Poitevins, eux, n’ont rien à perdre et joueront sans doute libérés dans une salle Jean-Masson en feu. Autre opposition, celle du sud entre Montpellier et Nice. Les Montpelliérains comptent dans leurs rangs le MVP de la saison régulière en la personne de Davide Saitta et d’autres armes ayant fait leurs preuves cette saison. Qui Olivier Lecat, meilleur entraîneur de la saison pour la troisième fois, va-t-il choisir d’aligner, tant au centre qu’à l’aile ? Réponse vendredi soir contre Nice, avec son Rusmir Halilovic relax et son Ivan Kolev percutant. Enfin, le dernier duel opposera Paris et Ajaccio, qui se sont déjà affrontés trois fois cette année, dont le premier match de l’année, la Supercoupe remportée chez eux par les Corses, récents vainqueurs de la Coupe de France. Les hommes de Frédéric Ferrandez visent donc tout simplement un triplé alors que ceux de Dorian Rougeyron, largement remaniés par rapport à l’année dernière, voudront conserver leur titre, à suivre dès samedi pour le premier opus.

Ligues B et F

Cannes rejoindra donc la meute de loups de Ligue B prêts à en découdre pour le dernier accessit à la première division française. Les joueurs de la croisette croiseront d’abord le fer avec Lyon, a priori à leur portée, avant de jouer éventuellement le vainqueur du duel entre Cambrai et St-Nazaire. Deux équipes que personne n’attendait aux quatrième et cinquième places en début de saison mais qui ont prouvé qu’elles avaient les crocs et qui sont déterminées à rafler la mise. De l’autre côté du tableau, qui sortira vainqueur du carré constitué de Nancy, Rennes, Orange et du Plessis-Robinson ? Si Rennes semble le mieux calibré pour triompher, attention aux surprises et notamment à des Nancéiens qui étaient déjà sortis vainqueurs d’une phase de play-offs de Ligue B il y a deux ans alors qu’ils n’étaient pas favoris…

Chez les dames, ce fut l’équipe classée septième à la fin de la saison régulière, St-Raphaël, qui remporta le titre à la surprise générale en 2016, place occupée cette année par Venelles, vainqueur de la coupe de France il y a quelques semaines. Pourtant, ces deux équipes n’ont pas les faveurs des pronostiqueurs ! Malgré une saison décevante, les Cannoises de Laurent Tillie ont leurs chances et tenteront de retrouver le respect qu’elles ont quelque peu perdu. Autre équipes en forme : Béziers, menée par Isabelle Haak, MVP de la saison régulière, et Mulhouse, leader du championnat. Le Cannet, Nantes et St-Cloud créeront peut-être les surprises de cette année, après celles de l’année dernière chez les dames. On portera tout particulièrement notre attention sur le duel entre Nantes et Cannes qui semble le plus indécis et que l’on voit aller au bout du tie-break du match d’appui !

Quelques statistiques

Avant de passer aux paris, jetons un œil aux confrontations directes cette année entre équipes qui s’affrontent au premier tour des play-offs :

    • Ligue A
  • Chaumont mène 2-0 face à Poitiers : 3/2 et 3/1
  • Montpellier mène 2-0 face à Nice : 3/0 et 3/1
  • Il y a 1-1 entre Tours et Toulouse : 2/3 et 3/2
  • Paris mène 2-1 face à Ajaccio : 2/3 (Supercoupe), 3/1 et 3/2
    • Ligue F
  • Mulhouse mène 2-0 face au Stade Français : 3/0 et 3/1
  • Le Cannet mène 2-0 face à Venelles : 3/0 et 3/0
  • Il y a 1-1 entre Béziers et St-Raphaël : 3/1 et 2/3
  • Nantes mène 2-0 face à Cannes : 3/2 et 3/2
    • Ligue B
  • Cannes et Lyon ne se sont pas affrontés cette année
  • Il y a 1-1 entre Nancy et Le Plessis : 3/1 et 2/3
  • Rennes mène 2-0 contre Orange : 3/1 et 3/2
  • Il y a 1-1 entre Cambrai et St-Nazaire : 2/3 et 3/1

Quatre duels indécis donc, si l’on en croit les chiffres. Les play-offs transformeront-ils les joueurs ou, au contraire, seront-ils le reflet de la saison régulière ? Réponse des parieurs.

Analyse des paris

Tout d’abord, nous constatons que 100% des parieurs voient l’équipe féminine championne de France en titre, St-Raphaël, être éliminée dès le premier tous des play-offs, ce qui lui permettra d’avancer encore plus cachée que l’année dernière ! L’équipe de Béziers a d’ailleurs les faveurs des parieurs puisque 39% d’entre eux la voient remporter le championnat, contre 28% pour Mulhouse et 17% pour Cannes. En Ligue B, près de la moitié des parieurs imaginent que Cannes se maintiendra en remportant les 5 matches nécessaires au maintien, alors que l’autre moitié se divise principalement entre Rennes (28%) et Nancy (17%). La surprise viendra peut-être de Nantes, Venelles ou Cambrai, toutes trois citées une fois gagnantes.

Enfin, en Ligue A, c’est un raz-de-marée de paris en faveurs de Chaumont : 17 parieurs sur 34, soit exactement 50% des joueurs, voient les hommes de Silvano Prandi champions. Etonnamment, ce sont Tours et Paris qui, avec le même pourcentage (18%), devancent Montpellier avec seulement 12% des votes. Notons qu’un parieur a joué le tout pour le tout en votant pour sa propre équipe, Poitiers ! Chaumont semble donc archi-favori selon les personnes (toutes joueurs/joueuses, entraîneurs ou journalistes de LNV) interrogées. La fatigue de la finale aller-retour en Russie et à Paris ne sera-t-elle pas trop dure à supporter pour que Chaumont aille au bout ? Tours et le Paris Volley ont-ils les ressources nécessaires pour une fois de plus s’affronter en finale (le tableau le permet !) ? Montpellier triomphera-t-il après une saison brillante ? Y aura-t-il une surprise le 6 mai en finale ?! Réponses ce mois-ci !

Vous pouvez analyser les pronostics de chacun ici : Pronos 2017

Par respect pour notre travail, merci de ne pas diffuser ce pdf sans l’article 😉 Astuce pour le lire avec un téléphone : l’ouvrir dans un nouvel onglet.

JustVolley



À découvrir en vidéo


Commentaires fermés.

En haut ↑