Accueil ▷ Actu ▷ justEval ▷ La justEval : J3F et J5M

La justEval : J3F et J5M

Ils ont fait parler d’eux lors de la dernière journée


Le 12 novembre 2014

 

# La Station de Pompage : Total, Décathlon, ou Katsumi. C’est selon !

Julien Anton, le passeur d’Alès, s’est adonné à quelques ballons outrageusement pompés samedi soir à Asnières sur réception/relance loin de lui. Attention aux crampes.

 

# Les Balloches : Le joueur ou la joueuse, eh oui, qui prend un risque à un moment clé. Sans pression.

Dmitrii Bahov, le réceptionneur-attaquant du Paris Volley, est coutumier du fait. Encore dimanche, contre Ajaccio, il nous gratifie d’un service gagnant sur balle de set dans la première manche. Solide le type.

 

# Le Lekman : Nom donné par Ikea à ses boîtes.

Il était temps de rendre hommage aux deux Lekmen que sont Franck Lafitte et Nicolas Le Goff, à 5 blocks chacun par match depuis le début de saison. Les passeurs qui vont jouer contre Montpellier savent à quoi s’attendre… mal de crâne.

 

# L’Anne Sinclair : Brune, ténébreuse et… 7 sur 7.

Grace Carter, bien sûr, à 100% à l’attaque sur 7 ballons. La Britannique n’a rien à envier à l’ex-présentatrice.

 

# Les Anti-Spams : Ils ont filtré les ballons sur la toile.

Ales Holubec (Nantes) chez les hommes, et Silvia Bertaiola (Saint Raphaël) pour les dames. Avec 8 blocks chacun, pas besoin d’en dire plus.

 

# Le ras-le-bonbon : Pas de Malabar.

Tiphaine Sevin craignait la justEval, elle ne pouvait y échapper. Avec un brave 25-8 dans le 3ème set, les filles de Terville ont préféré abréger leur match. Marre ! On file sous la douche.

 

# Le chasseur : Il n’est pas revenu « brocouille »…

Jan « carabine » Krba le pointu Martégal a sorti la carabine à plomb pour abattre l’Aiglon niçois de 35 cartouches de chevrotines dans l’aile. Un massacre non sans rappeler la chasse à la galinette cendrée.

 

# La comète de Halley : Cet événement qui arrive tous les 76 ans. Prochain périhélie : le 28 juillet 2061.

Yan Fang aura de quoi s’énerver cette fois-ci. Les Cannoises ont perdu en championnat de France. On ne se souvient même plus de la dernière fois. Tout le mérite revient aux Nantaises, qui sortent d’une très belle saison avec une qualification en Ligue des Champions et qui relancent totalement cette saison en donnant une dimension plus humaine aux volleyeuses de la Croisette.

En cadeau, la vidéo du dernier point.

# Movember : Nous continuons notre tour des moustaches. Movember…

Cette semaine, le groupe asniérois (de gauche à droite : Rodolphe Maignan, Raphaël Attié, Thomas Amberg, Alexis Farjaudon, Romain Sellier), Julien Lavagne (Ajaccio) et Ales Holubec (Nantes).

 



À découvrir en vidéo


En haut ↑