Accueil ▷ Actu ▷ Ligues Pro ▷ Le bilan à la mi-saison

Le bilan à la mi-saison

Alors que les premiers matches retours pointent dès ce soir le bout de leur nez, justVolley fait le bilan des matches allers de Ligue B de volley-ball


Le 3 janvier 2015

Notre bilan

La phase retour de Ligue B reprend dès ce soir, sans qu’il n’y ait vraiment eu de trêve. Un championnat totalement indécis qui nous tiendra probablement en haleine jusqu’à son terme.

justVolley vous propose son bilan de la première phase.

Nancy (33pts) : Premier avec seulement deux défaites, le Maxéville Nancy Volley est le favori à la montée directe vers la ligue A. Pas de doutes la mayonnaise a pris, des joueurs solides à tous les postes et un pointu (David Feughouo) qui démontre enfin son énorme potentiel (mais restera-t-il jusqu’à la fin de saison..?). Les Lorrains devront se déplacer chez les gros lors de la phase retour mais avec 5 points d’avance sur le second, le printemps risque d’être fleuri.

Poitiers (28pts) : De grosses difficultées de mise en route, puis une série de 7 victoires en cours pour finir l’année. C’est sûr : le SPVB est lancé et sera difficile à arrêter. Quelques problèmes de réception de temps à autres mais un bloc/défense solide et une belle complémentarité entre les joueurs en font le rival le plus dangereux pour les leaders Nancéens.

Alès (25pts) : Un début de saison en fanfare pour les joueurs du CAC, puis une série de trois revers 3/0 pour finir la phase aller. Une équipe avec beaucoup d’expérience s’appuyant essentiellement sur ses deux canonniers Prevel et Bartik. Une formation qui aura du mal à se battre pour la première place, mais qui risque d’être dangereuse en play-offs.

Cambrai (22pts) : Une équipe à sa place dans la meute des poursuivants. Les Cambraisiens s’appuient sans surprise sur un gros block et un potentiel physique impressionnant. La réception reste le talon d’Achille de l’équipe et ce malgré l’excellent libero Achiléas Papadimitriou. Les hommes de Cedric Dubois devraient jouer les play-offs, sauf catastrophe.

Orange (22pts) : Après un début de saison en demi-teinte où les Vauclusiens avaient tout de même accroché Rennes et Poitiers à domicile, les joueurs de Nenad Djordjevic ont réussi à enchaîner 4 succès de suite pour raccrocher le wagon. L’équipe repose essentiellement sur ses deux Ukrainiens Tupchii et Klyamar. Attention au coup de fatigue.

Harnes (22pts) : L’équipe artésienne semble marquer un peu le pas en cette fin d’année. Elle gagne quand son métronome Bouanda est en forme. Une des meilleures formations du championnat au block avec le meilleur contreur et serveur, le central Nemanja Cubrillo, mais aussi Alpha jamais en reste dans ce domaine. Les Nordistes devront se battre pour rester dans les huit où les places seront chères.

Nice (20pts) : Très en dessous des objectifs initiaux, les Niçois n’arrivent pas à enchaîner une série de victoires. La suite s’annonce compliquée avec un Ristic « out » jusqu’à la fin de saison (ligaments croisés du genou). À noter une première partie monstrueuse du central Nenchev qui a dépassé deux fois les 20 points cette saison.

Rennes (20pts) : La plus grosse déception de cette première moitié de saison. Le plus gros budget du championnat et une équipe bardée d’internationaux ne suffisent plus à être compétitif dans cette Ligue B ultra-relevée. L’arrivée de Miseikis en lieu et place de Billings n’a pas eu l’effet escompté, du coup, le club a opté pour un nouveau libero en la personne de Dan Lewis le Canadien. L’équipe se doit d’être en play-offs pour espérer remplir son objectif de montée.

Plessis-Robinson (18pts) : Une saison en dents de scie commencée par deux victoires puis cinq défaites et finie par trois succès, série en cours. Un regain de forme qui correspond avec le retour après plusieurs pépins physiques de Guillaume Marion. Les hiboux se sont donné de l’air et peuvent maintenant regarder vers le haut.

Saint-Quentin (18pts) : Un début difficile mais les Picards sont la bonne surprise de la saison. Une équipe combative qui semble progresser match après match. Un collectif homogène autour du pointu Kolacny qui jouera son rôle de poil à gratter jusqu’au bout. Attention décompression interdite.

Martigues (13pts) : Autre déception pour l’instant, le MVB était quatrième après sept journées. Le voilà onzième après avoir enchaîné six défaites de rang. L’équipe peine à trouver son équilibre avec Marion et Bonon se partageant la passe et Coloras et Krba la pointe. Les Provençaux se doivent de réagir vite sous peine de voir la zone rouge se rapprocher.

Avignon (12pts) : L’équipe nous semble à sa place, elle se bat avec ses moyens et gratte des points quand elle le peut. Un effectif léger, sans vraie rotation possible, met l’équipe de José Amet sous pression d’une éventuelle blessure à un poste clef. L’équipe ne devra rien lâcher si elle veut espérer le maintien.

Calais (10pts) : Comme prévu, Calais se bat pour survivre. L’équipe nous semble exploiter le max de son potentiel. Équipe la plus grande en taille du championnat, les joueurs de la Côte d’Opale sont souvent tous près d’accrocher le tie-break. Avec un peu plus de réussite, ils pourraient gagner une ou deux places.

Asniéres (10pts) : Malheureusement, le club connu pour sa formation est à sa place dans ce championnat. Un effectif poussif, sans rotation (à part peut-être à la passe) ne donne que peu d’espoir pour le maintien. On espère vraiment une réaction car il serait très triste de voir ce club mythique descendre en élite.

Le classement

#ÉquipePtsMJGP
1AS Cannes251082
2Narbonne201073
3Cambrai201073
4Lyon161055
5St-Nazaire141055
6Plessis-Robinson141055
7Nancy111046
8Avignon111037
9Orange101037
10St-Quentin91037


À découvrir en vidéo


Commentaires fermés.

En haut ↑