Accueil ▷ Actu ▷ Ligues Pro ▷ Le Cannet profite du moment

Le Cannet profite du moment

Le Cannet s’impose face au Stade Français, 15 à 12 au terme d’un tie-break qui nous a tenus en haleine

Ligues Pro Le Cannet Volley-ball

Crédit Photo : Manu Helfer - ESCR Volley


Le 3 mai 2015

 

S’il faillait distribuer les bons points, nous ne saurions que faire. Car cette demi-finale a tenu toutes ses promesses, nous prenant en otage devant ce spectacle jusqu’au dernier point. Mais une demi-finale, ça se joue à quoi ? Des détails pour certains, de la chance, pour d’autres, de la réussite, pourquoi pas. Mais si elle se jouait aussi sur les moments. Des moments ? Si l’on se réfère à notre ami Larousse, un moment correspond à « un espace de temps, considéré du point de vue de son contenu, des événements qui s’y situent ». La voilà donc, l’histoire de cette rencontre : une succession de moments. Moments forts, moments faibles, moments de doutes ou de certitudes, moments de rage et d’envie, moments de joie et de déception. De quoi retranscrire le fil du match, tant sur le terrain que dans les tribunes, ou devant notre téléviseur.

C’est donc un match plein d’émotions auquel nous avons assisté, une partie indécise, et un sacré niveau de jeu. Si les deux capitaines des lignes arrières, Nicole Davis et Lisa Menet-Haure, nous ont régalés de leurs défenses, prolongeant ainsi le jeu, et par là même, son intensité, ce sont avant tout deux groupes que nous tenions à saluer. Mais c’est bien l’équipe du Cannet qui a profité de son moment fort dans la cinquième manche, et la rentrée de Maëva Orlé au service, qui a tout changé. Comme Ardo Kreek la veille, la pointue (ou centrale) cannetane a remis les siennes sur les rails, sans pour autant faire mouche. Mais le block/def des filles de Ricardo Marchesi avait haussé le ton depuis le quatrième set, et l’expérience semblait avoir choisi son camp.

Du côté du Stade Français, bien que la jeune Safiatou Zongo ait une nouvelle fois effectué un grand match, elle n’a pas encore le métier de son homologue : Valentina Zago. La pointue italienne, meilleure marqueuse de la rencontre, a su rester solide dans les moments chauds, jusqu’à claquer cette balle de match, et permettre au public de Maillan d’exulter.

Le Cannet rejoindra donc ses voisines du RC Cannes à Paris, pour un remake de la finale de coupe de France. Des Cannoises certainement revanchardes qui défendront jusqu’au bout leur titre, pour la dernière de leur capitaine, l’inénarrable Vica Ravva.

Notre clin d’œil

Clin d’œil sur la performance de nos joueuses françaises : Myriam Kloster et Elisabeth Fedele côté Le Cannet, Lisa Menet-Haure et Safiatou Zongo (probablement la révélation de cette fin de saison) chez les Mariannes, sans oublier les rentrées de Maëva Orlé, Kim Nowak et Amandine Giardino. De bon augure pour l’équipe de France féminine qui prépare son match de barrage, fin mai, pour une qualification aux championnats d’Europe et devra, en cas de qualification, construire son groupe pour septembre.



À découvrir en vidéo


En haut ↑