Accueil ▷ Chronique ▷ justVelu ▷ Le joueur de 3×3 – Volume 5 : Le méché

Le joueur de 3×3 – Volume 5 : Le méché

Les tournois de 3×3, c’est du jeu, de la tchatche, du bronzage, mais surtout des personnages. Qui sont ceux qui nous font rêver tous les ans tant ils pourraient avoir leur place dans une BD ? Réponse chaque semaine de cet été 2015 !


Le 15 juillet 2015

 

Comme ses prédécesseurs, (le beauf, la Barbie, le minot et le Bogoss) le méché a lui aussi sa place dans notre tour d’horizon des différents joueurs de 3×3.

Ne compte pas sur lui pour être le premier à l’inscription. Mais détrompe-toi, ce n’est pas le genre à arriver en retard non plus. Le méché aime se pointer 20 minutes avant la fin, histoire d’avoir le temps de se prendre un petit cawa, comme il aime dire, pour accompagner sa première mèche de la journée. Ce personnage, tu le connais par cœur : il a une barbe de plusieurs jours mal taillée, des cernes qu’il dissimule sous une paire de lunettes bon marché et une démarche au moins aussi nonchalante que celle du Bogoss.

Seul personnage du circuit à l’aise pour jouer en bermuda à poches latérales, il prend tout de même soin de resserrer sa ceinture avant le passage à l’attaque. Le shifoumi effectué, il a juste le temps de se rendre compte qu’il lui reste un bout de clope derrière l’oreille… le match peut commencer.

Le début de rencontre est poussif et à deux à l’heure, le temps que les effets se dissimulent. Mais méfie-toi, notre lascar reste un très bon joueur de 3×3 que tu retrouves régulièrement à partir des quart-de-finale, le résultat de son tournoi dépendant souvent de la capacité de ses partenaires à refréner sa consommation entre les matches.

Après avoir enfilé sa salade de riz aussi vite que sa poule de 3, c’est enfin l’heure de ce qu’il aime appeler le « digespliff ». Ce petit remontant d’après manger (ou pas), il le savoure particulièrement car malgré tout, le méché n’a surtout pas envie d’être ridicule et son esprit de compétition est souvent plus fort que son addiction à la marie-jeanne. Si tu ne vois toujours pas de qui on parle, jette un œil vers un coin d’ombre, il est là, assis sur sa chaise de camping, mèche au bec et canette d’Oasis tropical en main.

Le tournoi avance, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il monte en puissance. Apres avoir corrigé le beauf et le jeune dans la poule du matin, s’être bien foutu de la gueule de la Barbie avec ses « potos », il se retrouve en quarts face au Bogoss. Malgré une belle opposition, il plie en fin de match à cause d’une relance en face et d’une roulette sous le filet, rattrapé encore une fois par son appréciation douteuse des trajectoires. Énervé, il attend qu’une chose, s’en rouler une énorme histoire de faire redescendre la pression. Seul problème, il a complètement oublié où il a foutu son matos. Heureusement il se rappelle Doc Gyneco, et si c’est pas dans la chaussette, c’est la sacoche Eastpack.

Tu croiseras surement notre méché, aficionado des tournois, sur les plages des Côtes d’Armor comme tu as pu le voir sur différents tournois sur herbe. Et comme pour les autres, tu apprécieras ce personnage atypique, mais non moins sympathique, qui fait lui aussi parti intégrante de la caravane du 3×3.

À la semaine prochaine.

La rédac’



À découvrir en vidéo


En haut ↑