Accueil ▷ Actu ▷ Eq. de France ▷ Le weekend des Bleus – Préparer la suite

Le weekend des Bleus – Préparer la suite

De Poitiers à Bakou en passant par Tourcoing, retour sur le weekend des Bleus !


Le 15 juin 2015

 

La France sort une troisième fois victorieuse de sa double confrontation dans cette première phase de poule, cette fois-ci face à la République Tchèque. Une première rencontre à sens unique, presque anecdotique, tant les Bleus ont dominé, et une deuxième plus difficile, où il a fallu un Mory Sidibé sur orbite pour répondre au bouillant David Konecny.

Quoi qu’il en soit, les Bleus nous ont bien montré qu’ils étaient un cran au-dessus : un seul set perdu en 6 rencontres, 18 points pris sur 18 possibles, et des poursuivants relégués à 9 points. Il reste certes 18 points à prendre, mais la France est bien partie pour dominer de la tête et des épaules cette Poule D du Groupe 2.

Préparer la suite

Bien que nous ne soyons pas du genre à vendre la peau de l’ours, il nous est difficile d’imaginer comment les hommes de Laurent Tillie pourraient passer à côté du Final Four bulgare qui leur tend les bras. Une poule finale qui sera d’un autre calibre car ils retrouveront la Bulgarie, pays organisateur, et probablement la Belgique et le Canada. Même si rien n’est encore totalement joué, c’est bien ce qui se profile à l’horizon…

Il faut donc d’ores et déjà préparer cette suite. Une suite qui sera capitale pour les Bleus puisqu’elle est synonyme d’accession au Groupe 1, crème de la crème du volley-ball mondial, où s’affrontent Brésiliens, Polonais et Américains entre autres. Le haut du panier, le gratin, qu’il serait bon d’intégrer, puis de ne plus quitter. Pas simplement pour la gloire, mais pour disputer des matches d’un niveau supérieur, indispensables à la préparation des grandes compétitions. Nous y reviendrons…

De la satisfaction

Au-delà des victoires, il y a bien des raisons de se satisfaire de cette première partie de Ligue Mondiale. Dans le jeu, les remplaçants ont une fois de plus montré qu’ils avaient le niveau de suppléer les habituels titulaires, renforçant ainsi l’idée que ce groupe n’en a pas que le nom.

Ajoutez à cela plus de 2 200 personnes à Poitiers, idem à Tourcoing, présentes pour soutenir cette équipe de France. Certes, nous sommes encore loin des 5 000 spectateurs du Italie/Australie, ou des 9 500 du USA/Pologne, mais c’est un début. De quoi se satisfaire de l’aura qui plane au-dessus de cette Team Yavbou, et démontrer qu’au-delà du niveau de jeu et des succès, la bonne humeur de cette équipe semble communicative.

Pendant ce temps, à Bakou

À quelques centaines de kilomètres de là, l’équipe de France A’ disputait dimanche soir sa première rencontre des Jeux Européens à Bakou. Une équipe très jeune qui n’a malheureusement pu suivre l’exemple de ses ainés quelques heures auparavant. Les Clévenot, Wendt, Quesque et consorts n’ont pu venir à bout d’une Pologne hargneuse (elle aussi rajeunie) et s’inclinent 15-10 au tie-break.

Prochain match le 16 juin à 8h00, heure française, contre la Finlande, avant d’affronter l’Azerbaïdjan, la Turquie puis la Serbie pour essayer d’accrocher une des quatre premières places de cette poule, synonymes de qualification pour les quart-de-finales.

Si vous avez raté le match, retrouvez le résumé point par point sur le site des Jeux Européens, et la vidéo du dernier point du match.



 



À découvrir en vidéo


En haut ↑