Accueil ▷ Actu ▷ Ligues Pro ▷ L’équipe type de Ligue AM, by Hubert Henno

L’équipe type de Ligue AM, by Hubert Henno

Hubert a toujours gardé un œil sur le volley français et ses championnats. Alors, avant son retour en France dès la saison prochaine, nous lui avons demandé son équipe type de Ligue AM

Ligues Pro Manu Ragondet - AS Cannes Volley-ball

Crédit Photo : AS Cannes Volley


Le 10 avril 2015

 

Il fallait trancher ! C’était aussi histoire de s’éviter des débats à la rédac’, qui n’auraient probablement abouti qu’à des cris d’animaux, quant à l’élaboration d’une équipe type de Ligue AM. Chacun ayant ses « chouchous » ou ses « stars », il nous fallait quelqu’un de solide sur les appuis pour nous sortir cette « dream team » à laquelle nous réfléchissons depuis quelques semaines maintenant.

Alors, qui de mieux qu’Hubert Henno pour nous mettre d’accord ? Récemment officiellement annoncé à Tours pour la saison prochaine, puis sélectionné dans la liste des 25 pour la Ligue Mondiale, il nous a confié SA compo !

Mais parce qu’on aime toujours ajouter notre petite touche, nous nous sommes livrés à un exercice particulier, voici donc NOTRE explication de ses choix.

Equipe Type LAM

L’équipe type

PASSEUR : Frank Depestele (Beauvais)

C’est indéniable, il nous l’a régalée toute la saison. Certes, il a parfois distribué quelques choucroutes à Van Walle et Patak (qui ont heureusement la faculté de rester 15 minutes en l’air), il a également tenté des secondes louches catastrophiques à 5 mètres, mais il a du caractère. Et c’est certainement ce caractère, ce « chien », ce jeu imprévisible qui a été récompensé. Il n’a certes pas la régularité d’un Hernan (Paris), mais on se régale toujours de le voir à l’œuvre. Véritable animateur du jeu, chambreur invétéré, à 37 ans, on pourrait presque dire qu’il est arrivé à maturité 😉 !

POINTU : Nikola Gjorgiev (Paris)

Meilleur marqueur, meilleur attaquant, quatrième meilleur serveur, on peut dire que la statistique travaille pour lui, ou plutôt qu’il travaille pour la statistique ! Gros artilleur du championnat, il a longtemps été au coude à coude avec son compatriote macédonien Simovski (Ajaccio) en première partie de saison, mais il a démontré sur le long terme qu’il est le pointu le plus régulier de cette Ligue AM.

RÉCEP/ATTAQUE :

Manu Ragondet (Cannes)

Les Ajacciens l’avaient annoncé en début de saison comme LE joueur à suivre. Il reste sans conteste le meilleur réceptionneur du championnat à son poste, avec une facilité déconcertante. Aussi à l’aise sur la plage de Six-Fours que sur les parquets de Ligue AM, Manu a obligé les adversaires de Cannes à servir sur son frère. D’une nonchalance qui n’a d’égal que son talent, il est pour nous plus qu’incontournable dans cette équipe type de Ligue AM.

Trévor Clévenot (Toulouse)

Élu récemment meilleur réceptionneur/attaquant de la Ligue AM par la LNV et le journal l’Équipe, il a montré une grande régularité, et surtout, une maturité plutôt rare pour quelqu’un de son âge (20 ans). Il a été le véritable baromètre de Toulouse cette saison, notamment grâce à sa complicité avec son passeur Davide Saitta. C’est sans doute pour cette raison qu’Hubert l’a inclus dans sa compo. Ce la n’a d’ailleurs pas non plus échappé à Laurent Tillie, qui l’a sélectionné dans la liste des 25 pour la Ligue Mondiale. Les places vont être chères en 4 !

CENTRAUX :

Dejan Radic (Cannes)

« Plastic Radic », comme on l’a surnommé dans notre justEval’ Chansons Française, nous a impressionnés par sa présence au filet. Intraitable à l’attaque et omniprésent au contre, il fait partie des centraux les plus utilisés du championnat, et on comprend pourquoi !

Ardo Kreek (Paris)

L’Estonien de Paris a apposé son autographe pour 2 saisons supplémentaires. De quoi ravir les supporteurs, tant il est efficace dans tous les secteurs de jeu. Troisième meilleur marqueur parisien, il s’est également hissé dans le top 3 des meilleurs serveurs de la Ligue. De quoi prouver à tout le monde qu’un appel inversé n’est pas forcément une tare dans ce sport…

LIBÉRO : Facundo Santucci (Toulouse)

Pour sa deuxième saison dans la ville rose, le libéro des Spacer’s s’est affirmé en véritable patron de la ligne arrière de son équipe. Il a pris à son compte une réception toulousaine souvent remaniée, mais a surtout apporté sa patte sur des grosses défenses. Sans aucun doute sa meilleure saison dans l’hexagone. Les mauvaises langues diront qu’Hubert ne pouvait choisir Jeff Exiga…

Prêts à rentrer…

Javier Gonzalez (Lyon)

Le passeur lyonnais est probablement le plus physique du championnat. On n’est pas super fan du toucher, mais il faut avouer que c’est plutôt efficace. Le bon pendant du passeur beauvaisien.

Vladimir Nikolov (Lyon)

Le Bulgare au sourire ravageur est certainement mieux conservé que son homologue narbonnais du 2ème âge. Meilleur serveur du championnat, il est aussi redoutable à l’attaque, sait trier les ballons, et utilise toute son expérience au profit du jeu. En pleine bourre depuis la deuxième partie de saison, il est une alternative de choix au pointu parisien Gjorgiev.

Nathan Wounembaina (Chaumont)

Bien qu’aligné en réceptionneur/attaquant, il a été le véritable pointu de Chaumont cette saison. Il fallait bien un 3ème récep/attaque percutant offensivement dans cette équipe type !

David Smith (Tours)

Également incontournable cette saison, le central américain de Tours a une nouvelle fois fait parler sa science du block et sa hauteur à l’attaque. C’est sans aucun doute un joueur à avoir dans sa panoplie des centraux de Ligue AM !



À découvrir en vidéo


En haut ↑