Accueil ▷ Actu ▷ Lettre ouverte à France Télévisions

Lettre ouverte à France Télévisions

« Vous m’expliquez le side-out ? », « Comment il s’appelle le passeur italien ? », « La frappe de la balle fait qu’il se contracte et qu’en l’air il reprend sa forme. »


Le 12 août 2016

Chers Responsables,

      Nous pensons que nous n’allons pas nous faire que des amis en écrivant cette lettre ouverte mais il nous paraît important de la rédiger. Sachez d’emblée que nous n’avons rien contre M. Chouraqui et que ce n’est pas en vue de le remplacer aux commentaires que nous vous écrivons. Nous nous permettons de communiquer à ce sujet car nous considérons, après trois matches, qu’il faut vite faire quelque chose ; et nous croyons ne pas être les seuls. Au moment où le mot volley n’a jamais autant été associé au mot Chouraqui sur les réseaux sociaux, nous aurions préféré qu’il rime davantage avec analyser, feinte masquée, compétitions enchaînées. Peut-être que nous exagérons, sans doute en faisons-nous trop, il est possible que nous ayons un surplus d’imagination ; à vous de nous le dire.

Le fait est que vous, les personnes qui ont décidé de le mettre à cette place, êtes en train de faire très mal au volley-ball français sans vous en rendre compte. Quand Laurent Tillie a repris l’équipe il y a quatre ans, il avait en tête ces Jeux de Rio car il savait, comme tous les joueurs et dirigeants français, que seul un résultat aux Jeux Olympiques pourrait donner une meilleure image à notre sport. Toutes les victoires passées (Ligue Mondiale, Euro, qualif au TQO) ont eu pour objectif d’être présent à Rio afin de médiatiser le volley dans un pays qui ne le connaît guère.

France Télévisions a fait des efforts pour diffuser presque en intégralité les matches de la Team Yavbou (quand le volley ne passe pas derrière le basket) mais l’erreur impardonnable réside en la banalisation du choix du consultant pour ces matches, car nous rappelons que M. Chouraqui, qui accompagne M. Durand le journaliste, est payé en tant que consultant, autrement dit expert du volley-ball. Or, quel que fût son parcours en équipe de France il y a des années, il n’est tellement pas expert dans notre sport qu’il réussit à activer à distance les boutons mute des télécommandes des Français qui se sont aventurés — on devrait en être heureux — à regarder du volley à raison d’une fois tous les quatre ans.

Erreurs, approximations, familiarités, anachronismes, blagues pas drôles (c’est certes subjectif mais bon)… Bref, de l’amateurisme. Un florilège non exhaustif de ces bévues est offert en fin de texte ; chacune d’entre elles fait peut-être perdre le peu de téléspectateurs qui suivent nos matches. Nous ne parlons même pas du volleyeur passionné qui communique à qui mieux mieux sur Facebook pour être celui qui aura glané la plus belle perle avant d’annoncer la mort dans l’âme qu’il a enlevé le son, nous faisons allusion au profane qui pourrait se plaire à découvrir le volley et qui démissionne sans doute au bout de quelques minutes, halluciné par les commentaires.

Le problème ne se résume donc pas au mauvais choix de commentateur, il est beaucoup plus profond. Toutes les démarches de promotion du volley, tout le travail médiatique de l’équipe nationale notamment, tous les projets de volley proposés dans les écoles par des bénévoles de plus en plus rares ne trouvent aucun écho durant cette quinzaine ; pis, ils sont presque devenus des efforts vains. Là où nos initiatives depuis des années auraient dû se sublimer cette semaine grâce aux résultats brillants, on l’espère, de l’équipe de France, elles sont réduites à néant en raison de ce choix catastrophique.

Alors que faire ? Regarder les matches sur Canal + ? Les potentiels licenciés n’ont pas de raison de payer pour découvrir un sport à la télé lors des JO. Les suivre sur France TV Sport ? Ça ne résout pas le problème de promotion. Changer le consultant de France Télévisions ? C’est a priori impossible à l’heure qu’il est mais ce serait sans aucun doute la meilleure solution. Rappelons que de nombreux volleyeurs sont à Rio, comme par exemple Youssef Krou qui officie de belle manière en tant que consultant pour le beach ou Rafael Rediwtz qui commente d’autres rencontres. Quoi qu’il en soit, il faut apprendre de ses erreurs et si la FFVB a un quelconque impact dans cette décision, qu’elle fasse entendre sa voix la prochaine fois.

Notre vœu n’est certainement pas de jeter la pierre sur la médiatisation de notre sport, bien au contraire puisque nous souhaitons y contribuer. Nous estimons simplement qu’il faut savoir exprimer les choses, quitte à ce que cela nous porte préjudice. Nous continuerons à couvrir l’événement à notre façon, avec nos moyens. Si jamais vous vous retrouvez dans ce texte, entièrement ou en partie, n’hésitez pas à le partager pour qu’il arrive éventuellement aux yeux des fameux « responsables ». En attendant, allez Yavbou !

JustVolley, volleyeurs passionnés

 

 

France vs. Italie :
– On n’a jamais eu une équipe aux JO capable d’avoir une médaille. (Première phrase prononcée.)
– C’est des garçons que j’adore. (Il ne les connaissait pas il y a un mois et ignore toujours le nom de certains.)
– Oh la vache, c’est Tillie, euh notre passeur qui est en retard sur le contre.
– On peut écrire l’histoire avant qu’elle ne soit jouée. (Ça, c’est pour un film. Le sport, justement, non.)
– C’est notre meilleure position avec Ngapeth qui va en 4. (Ce qui se produit la moitié du temps.)
– J’en ai rêvé cette nuit, je me suis dit, ils vont pas bien démarrer. Je connais tellement ce processus. C’est comme une porte qu’on n’arrive pas à ouvrir et soudain la porte s’ouvre.
– Ah il est fort ce type (en parlant de Juantorena).
– (À 13-15). Les Français sont plus forts que les Italiens, c’est pour ça. Regardez le visage des Italiens, ils sont…
– Le Goff fait un demi-bras roulé, il est parfait.
– C’est très important que Zaytsev passe derrière parce que depuis le début c’est lui qui fait mal aux Français. (Sous-entendu il n’attaquera pas sur les postes arrières, ce qui se produit immédiatement après.)
– Vous avez vu, je compte très bien. (En parlant de l’écart des points.)
– (Dix secondes plus tard, sur une balle qui tutoie la ligne) Y’a rien, y’a un milliard de millimètres ! (donc 1000km…).
– Si on perd le premier set, ça met le doute dans la tête des Italiens.
– Ouais Thibault Rossard je l’ai vu à Saint-Nazaire, il est assez impressionnant. En plus il est gaucher. Nous, droitiers, on n’a pas les bons réflexes contre les gauchers.
– Le Goff a un flottant bizarre ; j’ai jamais su si c’était un bon ou un mauvais service.
– Ils sont au Maracana Niño là, y’a du monde…
– Je comprends pas que Toniutti fasse des mauvaises passes alors qu’il y a personne en balle courte. Il ne fait pas les bons choix. Y’avait un animal derrière lui qu’il n’a pas servi.
– Il devrait lui mettre le ballon dans les dents.
– Comment il s’appelle le passeur italien ?
– Vous savez quand le passeur sait qu’il y a un contreur en face, il faut qu’il pousse un tout petit peu la balle, pour que l’attaquant n’ait pas le contreur pile en face de lui, et ça Toniutti ne le fait pas, donc il met son attaquant en difficulté.
– Les Français sont meilleurs que les Italiens ! (À 0-2, 13-19)

France vs. Mexique :
– J’ai vu Le Goff au « 3 minutes », il était très très bien.
– Le contreur central a pris un bon pain dans la tête.
– On a l’impression qu’on a enlevé les menottes de Rouzier.
(Le match, et donc les commentaires, ont arrêté d’être diffusés à la fin du premier set en raison d’un match de basket.)

France vs. Canada :
– On sait que la qualité d’Earvin c’est d’être un grand joueur.
– Il a bien servi Nico parce qu’il est allé chercher le passeur qui pénètre à l’avant (ace entre Hoag et Perrin).
– Pas de petite équipe dans ce tournoi malgré ce qu’on nous avait dit. Tous ceux qui ont perdu l’ont fait avec panache (cf. le dernier set du Russie vs. Egypte le matin même).
– Je sais pas qui est ce type mais franchement…
– On l’a vu avec cet attaquant italien, rappelez-moi son nom (Zaytsev).
– Vous m’expliquez side-out, Benoît ? Vous parlez couramment anglais !
– Il est bon lui, hein ? (Nicholas Hoag)
– La frappe de la balle fait qu’il se contracte et qu’en l’air il reprend sa forme.

(Nous n’avons pas relevé celles de M. Durand et n’avons revu que les matches de l’Équipe de France)

 



À découvrir en vidéo


Lettre ouverte à France Télévisions - Réactions (8)

  1. Nemenems says:

    Une autre magique hier : « C’est dommage que Le Roux ait tant de mal au service, parce qu’il réussit tout sinon : ses attaques, ses réceptions…

  2. Romek Gasiorowski says:

    Je suis accord avec cette lettre ouverte
    Connaissant le volley depuis plus de 50 ans
    Soit comme joueur soit comme journaliste
    Cameraman de Poitiers (en retraite) je peux dire que Benoit Durand a très bien commenté les matchs , nous les faisant vivre à fond , par contre son associé était en dessous de tout ,
    un ancien joueur connaissant bien le volley au niveau technique aurait été plus judicieux
    On a des joueurs qui jadis avaient fait
    L’affaire ( je pense a Alain Fabiani)mais il y en a bien d’autres , chacun a sa place
    Le volley est un sport très complexe
    Il faut bien le connaître
    On est quand même au J O
    Bien a vous

  3. Lamy says:

    Il manque l attaque dans la raquette

  4. Marie-Julie MARANT says:

    « Quand un joueur tape la bande du filet c’est qu’il a un poids sur la poitrine » ; j’en peux plus de Chouraqui..

  5. Frederique says:

    Il es t insupportable de meconnaissance, de mollesse, de betise liee a son incompetence. Comme il sait pas gd chose, il fait ds le verbeux . C d’un chiant…

  6. Nikus says:

    2e phrase: « Sachez d’emblée que nous n’avons rien contre M. Chouraqui et que ce n’est pas en vue de le remplacer aux commentaires que nous vous écrivons. »
    Fin de lettre: « Changer le consultant de France Télévisions ? C’est a priori impossible à l’heure qu’il est mais ce serait sans aucun doute la meilleure solution. »

    Les gars, je suis d’accord avec vous mais si vous voulez toucher « les responsables », faudrait commencer par être cohérent dans ce que vos dénoncez…

  7. JEAN BERNARD VIALLES says:

    Bravo pour cette lettre à laquelle j’adhère pleinement, je fais partie des téléspectateurs qui ont baissé le son pour ne plus l’entendre. Je la fais suivre au club

  8. Barjhoux says:

    Bravo pour cette lettre. La qualité des commentaires de M Choura ki est vraiment d’un niveau très faible contrairement à ceux de Benoît Durant. Quelle idée de prendre un commentateur aussi nul : »C’est dingue » pour reprendre son expression. Je n’avais qu’une envie c’est couper le son quand il parle. Il m’a gâché les supers matchs de cette olympiade. A l’avenir oubliez le vite .

En haut ↑