Accueil ▷ Actu ▷ Ligues Pro ▷ Ligue A, 2ème journée. Déjà des surprises.

Ligue A, 2ème journée. Déjà des surprises.

Alors que les équipes sont encore « en rodage », soyez certains que les points pris ne sont plus à prendre ! Une 2ème journée riche en surprises qui voit arriver Konecny à l’infirmerie

Ligues Pro GFC Ajaccio Volley

Ajaccio toujours tête du classement (photo Gwendoline Cusseddu)


Le 27 octobre 2014

Tours – Montpellier : 2/3

Jamais deux sans trois dit-on. Troisième tie-break pour Tours, mais pas de troisième victoire dans ce match à rebondissements ! Blessure de Konecny au troisième set (luxation de l’auriculaire gauche, absent pour un à deux mois), remplacé par Nicolas Hoag, qui jouera aux chaises musicales avec Antonov en fin de match.

Pour Montpellier, du grand Le Goff, qui continue sur les bases des championnats du monde, et Rafa Redwitz en flammes au service dans le cinquième set. Résultat des courses, Montpellier prend deux points à Tours et fait tomber le champion à domicile.

En même temps, ça leur pendait au nez vu qu’à la fin, cette fois-ci, il n’y avait plus Konecny .

 

Tourcoing – Beauvais : 1/3

Coric toujours blessé, c’est encore une fois le jeune passeur de 19 ans Schouteten qui est aux manettes. Tourcoing, comme la semaine dernière à Saint Nazaire, arrache le premier set.

Pour le reste, même histoire et pas de surprise, Beauvais devant, et 19-25 trois fois. Rien de plus…

 

Ajaccio – Chaumont : 3/0

Rien d’exceptionnel à dire sur ce match… si ce n’est un Simovski encore solide. Comme quoi, pas besoin de sauter pour marquer des points.

Ajaccio profite des fautes de Chaumont (16 au premier set, 30 en tout) pour valider sa deuxième victoire en deux matches. Du point de vue du spectacle, on est content qu’il n’y ait pas eu un set de plus.

 

Narbonne – Paris : 2/3 *

Sans conteste, pour nous, le match le plus excitant du weekend. On a tout eu, à commencer par un public narbonnais en folie (comme d’hab), des rebondissements, du spectacle, des échanges. Bref, un bon gros match de volley comme on les aime !

Si l’on rentre dans les détails, les Narbonnais ont quasiment joué à deux : Mrozek et Falasca. Mrozek à 20 points et surtout un peu seul en réception, entre Diaz qui avait du Paic Excel sur les avant-bras, et un libéro qui prend six aces… Tout ça n’arrangeant pas vraiment les affaires de Vincic, le passeur slovène, qui n’a apparemment toujours pas trouvé comment détacher sa charrette. Autant vous dire que Falasca, avec 26 points et une fin de quatrième set en mode Zorro, a bien du mérite. On l’a même vu mettre une petite poussette à son libéro pour rentrer en réception dans le cinquième set… Points positifs, la bonne présence au centre, et la rentrée de Dejno pour amener un peu plus de récep. Dejno qui nous a surtout gratifié d’un combo plongeon-bougie dans le quatrième.

Côté parisien, très gros match de Kreek et Gjorgiev, même si Gjorgiev a failli manger la feuille au quatrième set en ratant son service à 23-24. Un bon match de Bahov et Hernan, mais un Bojic à la peine, surtout en réception, qui a cédé sa place à Frangolacci, égal à lui-même dans cette rencontre. Pas le meilleur match non plus de Markus Steueurwald, le libéro parisien, qui souffre de l’épaule. On notera enfin l’entrée en jeu de Brizard sur la balle de match et sa seconde louche pleine de sang-froid. Décidément, il se fait remarquer à chaque rencontre.

Bref, un bon match de volley où tout y était. Il faisait bon être au Palais du Travail samedi soir.

 

AS Cannes – Sète : 3/0

On commence à avoir peur pour Sète qui n’a toujours pas gagné un set en deux matches (traduction : toujours pas de set pour Sète). Duflos doit quand même être en train de se gratter la tête.

 

Lyon – St-Nazaire : 3/0

Nikolov n’a toujours pas souri, mais il a gagné ! Il semblerait que les Lyonnais n’aient pas souhaité s’éterniser dans le gymnase et ont expédié cette équipe de Saint-Nazaire en 1h20. Étonnant, mais pas tellement… Beaucoup de changements à l’intersaison chez les Ligériens, qui doivent probablement être « en manque d’automatismes ».

 

Nantes Rezé – Toulouse : 1/3

Toulouse rejoint Cannes et Ajaccio en tête du classement après cette rencontre. Toulouse a toujours le maillot jaune qui pique les yeux, et Nantes a toujours 0 point. Un Toulouse solide en réception, efficace à l’attaque, et Saitta qui semble avoir trouvé ses repères. Repères qui manquent sans doute à Skladany qui nous a semblé à la peine.

Nantes aurait pu cependant aller chercher un tie-break, mais la rentrée de Thibault Rossard et les cinq fautes directes incompréhensibles des Nantais en fin de quatrième set en ont décidé autrement. Il devait y avoir de l’huile sur le terrain…

 

* Notre match du weekend



À découvrir en vidéo


Commentaires fermés.

En haut ↑