Accueil ▷ Actu ▷ Ligues Pro ▷ Ligue B – Journée 5

Ligue B – Journée 5

Nancy confirme, Rennes pousse et Alès tient le choc. Retour sur la 5ème journée de Ligue B


Le 10 novembre 2014

 

Les Rennais n’ont pas fait de détail, une victoire 3 sets à 0 face a des Robinsonnais qui n’y arrivent plus. C’était pourtant l’occasion pour deux joueurs du Plessis, Godefroy et Weyl, de retrouver leur club formateur. Résultat des courses : une overdose de galettes saucisses et une troisième défaite d’affilée. Coté breton tout va pour le mieux, un Billings percutant et un Linz efficace, cette fois-ci, plus de doute, Rennes est lancé, et bien lancé.

Les hommes de Mladen Kasic (Nice) voulaient enchaîner une troisième victoire de suite en championnat et les Martégaux préserver leur invincibilité à domicile. Au finale, ce sont les hommes en rouge qui se sont imposés 3-1 au terme d’un match qui a tenu en haleine jusqu’au bout le public venu nombreux dans les gradins du gymnase Olive.
« Hé tonton les Krba ils sont trop lourds » aurait pu écrire Rim-K du 113 en voyant la performance du pointu tchèque de Martigues. Jan Krba a effectivement eu le bras lourd avec 35 points dans ce match.

Clairement pas le match de l’année mais les Alésiens ont encore rendu une copie solide en s’appuyant une nouvelle fois sur ses canonniers Prevel (20pts) et Bartik (27pts), menés par le chef d’orchestre Julien Anton. Coté asniérois, un gros problème en réception et une valse des passeurs qui n’augure rien de bon pour la suite. Seul Attié et Rybnicek, avec respectivement 18 et 20 points, sortent du lot. Les Cévenols prennent donc 3 points précieux pour consolider leurs seconde place.

Dans un derby du nord qui sentait bon la Leffe et la frite chaude, ce sont les Harnésiens qui ont disposé du voisin Calais en cinq sets. À noter pour les locaux le retour en forme de Loïc Bouanda (19 points) qui a bien épaulé son pointu Alpha pour préserver l’invincibilité à domicile de son équipe et renforcer leur quatrième place. A Calais, on continue de se battre sur chaque match et à grignoter de précieux points en vue du maintien. Guille, le coach de cette équipe, a fait appel à tout son banc de touche pour accrocher le point du tie-break. On notera les rentrées de qualité depuis plusieurs match du jeune passeur « maison » Matthias Warnault.

Le fameux derby du Vaucluse avait lieu samedi sur les terres orangeoises. Les Avignonais, jusqu’alors vierges de points, se sont arrachés, notamment pour remporter le premier set dans lequel ils étaient mené 16-9. La rentrée du deuxieme passeur d’Orange, Strugar, n’y changera rien. Emmenés par son duo Vantresque – Walter, les joueurs du président Minsen ont posé les balloches sur la table pour se sortir du trou et glaner trois points importantissimes pour la suite du championnat. De l’autre côté du filet on a pu constater une nouvelle fois qu’Orange est capable du meilleur comme du pire, des prestations souvent liées a celle de son réceptionneur-attaquant Ivan Todorovic. Tantôt génial, le Serbe a la fâcheuse tendance à envoyer son double a sa place sur le terrain ; seul problème : son double ne fait pas de volley…

Poitiers n’y arrive décidément pas. Séduisant pendant deux sets, les Poitevins se sont écroulés pour perdre le match 3/2 alors qu’ils semblaient tenir le tie-break en menant 10/7. De gros soucis de réception et un jeu offensif prévisible en fin de set font que les joueurs de Brice Donat ne parviennent pas à conclure leurs matches. À l’inverse, les Cambraisiens sont montés en régime au fil du match avec un Felicissimo « on fire », 24 points pour lui. On apprécie aussi le coaching intelligent de Cedric Dubois qui a alterné les changements tactiques judicieux.
Cambrai se place en poil a gratter du championnat et Poitiers doit retrouver de la confiance pour espérer mieux que le maintien.

On a bien cru que le leader était en danger après une première manche remportée par les Picards. Mais il n’en est rien, et qu’on se le dise, Nancy c’est très solide cette année. Toujours pas le moindre point concédé par les Lorrains et une première place avec 15 points sur 15 possibles. Toujours menés par Feughouo, le pointu camerounais, et leurs deux centraux, les leaders ont confirmé face à des Saint-Quentinois souvent trop timides à l’approche du money-time. Le Nancy – Rennes de week-end prochain risque de valoir son pesant de cacahuètes.



À découvrir en vidéo


En haut ↑