Accueil ▷ Actu ▷ Ligues Pro ▷ Ligue B – Journée 6

Ligue B – Journée 6

Retour sur la 6ème journée de Ligue B


Le 18 novembre 2014

Deux équipes en plein doute se retrouvaient jeudi soir sur le parquet de l’Omnisports du Plessis Robinson. Et ce sont les Poitevins qui sortent vainqueur du match de la peur. Les hommes de Brice Donat ont profité d’une équipe du Plessis amorphe pour s’adjuger le match en trois sets nets et sans bavures, et plonger les Hiboux dans un début de crise.

Vendredi Nice accueillait Asnières, un central en moins de chaque côté (Bruckert chez les Niçois et Amberg pour les franciliens). Un match a sens unique où les Alto-Séquanais, encore une fois en difficulté en réception, n’ont jamais réussi à inquiéter des Aiglons maîtres de leur sujet. Un jeu offensif huilé et une marque bien repartie avec quatre joueurs à plus de 10 points ont donné le tournis aux centraux asniérois. Nice se relance et Asnières enchaîne comme ses voisins du Plessis une quatrième défaite de rang.

Dans le choc de cette sixième journée de Ligue B, le leader Nancy et le favori annoncé Rennes ont livré une vraie bataille de haut de tableau. Menés 2/0, les Nancéiens sont allés puiser dans leurs ressources pour pousser l’armada rennaise au tie-break. Un match au couteau caractérisé par le duel entre les deux artilleurs Billings (30 pts) d’un côté et Feughouo (29 pts) de l’autre. Au finale ce sont les bretons qui remportent la mise et se rapprochent de leurs adversaires du soir. Coup d’arrêt très relatif pour Nancy qui reste en tête du championnat malgré sa première défaite de la saison.

Dans un duel qui sentait bon la Provence, Avignon a donné la leçon à son voisin Martégal. Une victoire 3/0 pour les Vauclusiens et un net regain de forme qui leur permet de sortir de la zone rouge. À noter le gros match des deux centraux avignonais, avec notamment 5 aces pour le jeune Tranchot qui a su mettre son équipe sur de bons rails.
Martigues, jamais dans le bon tempo ne réussi toujours pas à s’imposer hors de ses bases.

Une semaine après sa défaite dans le derby, Orange devait réagir à Calais et c’est chose faite. Des choix forts des deux côtés avec la première titularisation de Warnault à la passe pour Calais et celle de David Eugene coté Orange préféré à Todorovic décevant dernièrement. Un coaching gagnant pour Nenad Djordjevic puisque le trio d’ailiers Vauclusien a inscrit la bagatelle de 70 points a trois dont 28 pour le pointu Tupchii. Trois points précieux pour les visiteurs qui laissent les Calaisiens en queue de peloton.

Encore un derby du nord entre Harnes et Cambrai et encore un match en cinq sets. Chaque équipe a dominé à tour de rôle dans un match tendu et criblé de fautes. Pas moins de 55 fautes sur la globalité du match et 39 blocks. Autant dire que les attaquants étaient peu en verve à l’image d’un Gavrilovic à 27% à l’attaque et d’un Alpha à 26% mais décisif avec 8 blocks. Au finale, se sont les Cambraisiens qui l’emportent 3/2 chez leur voisin grâce à un Rabiller qui signe 17 points en sortie de banc. Les deux équipes restent solidement accrochées aux 4eme et 5eme rangs.

Privé une nouvelle fois de son pointu Bartik, Alès a du s’employer pour venir a bout du promu Saint-Quentin. Une nouvelle fois accrocheurs, les Picards sont passés a deux doigts de mener 2/1 mais deux doigts ce n’est jamais suffisant… Grâce à leur expérience ainsi qu’à la confiance accumulée depuis le début de la saison, ce sont bien les hommes de Radtko Peris qui s’adjugent cette manche 34/32. Le mal était fait, et la quatrième manche ne sera plus qu’une formalité, malgré un Kolacny intenable avec 31 pts. Alès revient à hauteur de Nancy en tête du championnat avant d’entamer une série de matches plus difficiles.



À découvrir en vidéo


En haut ↑