Accueil ▷ Actu ▷ Mougins remporte la première !

Mougins remporte la première !

Sous les yeux d’une demi-douzaine de spectateurs à tout casser mais sur un beau parquet tricolore, Mougins s’impose face à Marcq-en-Baroeul.

Actu

L'émotion des Mouginoises après la balle de match


Le 10 mars 2018
La première rencontre de cette journée dédiée aux finales des coupes de France a été remportée par Mougins aux dépens de Marcq-en-Baroeul, mais les joueuses de Marie Tari n’en sont pas à leur première puisqu’elles s’étaient déjà imposées ici, à Coubertin, il y a deux ans. Contre des Nordistes valeureuses, Margot Le Moigne et ses partenaires ont donc soulevé le premier trophée de cette longue journée de volley-ball.
Un match équilibré

Dans la première manche, Marcq mène 16-9 puis se fait remonter 21-20 avant de conclure du fait d’une mauvaise qualité en réception adverse. À noter le très bon set de la passeuse péruvienne de Marcq-en-Baroeul, Zoila La Rosa. C’est en revanche Mougins qui mène tout le deuxième set, jusqu’à 23-20. Deux aces, un bloc-def et un challenge donnent une balle de set à Marcq, mais égalisation à 24-24. Malgré la bonne entrée de Sofia Egaliza en récep et l’excellent début de match de Lesenechal à l’attaque (7/8), ce sont les sudistes qui s’emparent de cette manche 28-26 ; sans doute le tournant du match.

Le troisième set est très serré : pratiquement side-side jusqu’à 23-23. Puis fly de la meilleure attaquante mouginoise, Martinez, qui offre une balle de set aux Marcquoises. Une tourne et un ace de Le Moigne plus tard, ce sont les sudistes qui se procurent une balle de set à 25-24. Les filles de Marie Tari laissent passer leur chance à 26-25 après un long rallye où elles auraient dû conclure, mais l’emportent finalement 28-26. Le dernier opus de cette rencontre propose un nombre de services pieds au sol qui tombent par terre incalculable, rendant ainsi la tâche facile pour Mougins qui s’impose finalement 3-1 (21-25, 28-26, 28-26, 25-20).

Témoignages

Alisée Camberabero (libéro de Mougins)

JV : Alisée, on a vu Marie beaucoup te parler pendant le match ; que te disait-elle ?
AC : Oui, elle m’a donné beaucoup de conseils sur mes positions de défense, elle me disait de me relâcher au niveau du contact et de prendre plus de place en récep pour que les filles puissent compter sur moi. Il fallait que je montre que j’étais sereine.
JV : Beaucoup d’aces pieds au sol qui tombent directement au sol aujourd’hui. Comment tu l’expliques ?
AC : Je pense que la salle y fait beaucoup. Par ailleurs, nous jouons à l’année avec des Molten et n’avons su que lundi soir que nous jouerions avec des Mikasa. De plus, Marcq et nous avons de petites salles donc nous ne sommes pas habituées à jouer dans ces conditions, ce qui expliquer la mauvaise appréciation des trajectoires de balles. Et puis si elles mettent un ace, bien servi, bien fait pour moi !

 

Mathilde Giordano (réceptionneuse-attaquante de Mougins)

JV : Mathilde, jamais titulaire en début de match, toujours là pour les finir. Cette situation te convient-elle ?
MG : C’est assez compliqué vu la pression intense mais je m’en suis sortie, je suis assez fière de moi donc pour l’instant ça me va.
JV : Mathilde, énième titre. Si tu regardes derrière toi, quel titre t’a procuré le plus de plaisir, que ce soit en 6×6, 2×2 ou 3×3 ?
MG : C’est compliqué comme question, je saurais pas choisir. Ptet celui de beach universitaire, c’était le tout premier donc c’était intense

Margot Le Moigne (passeuse de Mougins)

JV : Margot, comment as-tu orienté le jeu après la perte du premier set ? Marie t’a-t-elle donné des consignes précises ?
MLM : Elle m’a dit de jouer mon jeu justement, d’arrêter de me poser des questions. C’est vrai qu’à chaque fois que j’essayais de regarder le bloc adverse et de les faire déjouer ça fonctionnait pas donc elle m’a dit de jouer comme je savais le faire et ça a marché.
JV : T’as fait comme tu savais faire mais tu n’as plus fait de deuxième main après celle du premier set !
MLM : (rires) Non, j’avais peur de ses grandes mains !
JV : On t’a vue pleurer à la fin de la rencontre, quels étaient tes sentiments ?
MLM : J’avais déjà perdu trois fois la coupe de France en fait, donc j’ai abordé le match en me disant que si on perdait ça me choquerait même pas vu ma poisse, mais après j’étais dans le match donc je n’y pensais plus.



À découvrir en vidéo


Commentaires fermés.

En haut ↑