Accueil ▷ Actu ▷ Eq. de France ▷ « Seule la victoire est belle ; le reste, nous ne voulons pas y penser »

« Seule la victoire est belle ; le reste, nous ne voulons pas y penser »

Demain, 16h, en direct sur l’Equipe 21, l’équipe de France féminine joue sa qualification aux championnats d’Europe contre la Slovénie. Thierry Hippolyte, entraîneur adjoint de l’équipe de France, nous confie ses impressions avant cette rencontre capitale

Eq. de France Equipe de France Feminine de volley-ball

Photo FFVB


Le 22 mai 2015

 

Demain, 16h, en direct sur l’Equipe 21, l’équipe de France féminine joue sa qualification aux championnats d’Europe contre la Slovénie. Thierry Hippolyte, entraîneur adjoint de l’équipe de France, nous confie ses impressions avant cette rencontre capitale.

Dans quel état d’esprit est l’équipe avant les deux rencontres importantes qui arrivent ?

« Comme souvent, les joueuses et les entraîneurs veulent en découdre rapidement. Après il y a une vraie prise de conscience de l’enjeu, une volonté de bien faire, de nous qualifier sans pour autant que cela nous inhibe.

Un état d’esprit de « Winneuses ». Seule la victoire est belle ; le reste, nous ne voulons pas y penser. »

Le match aller se déroule en France et le match retour en Slovénie ; est-ce un avantage de jouer la première rencontre à domicile ?

« Indéniablement j’ai envie de dire OUI. Gagner le match aller est capital. Et de ce fait, pouvoir jouer chez nous en France devant une salle comble et acquise à notre cause, nous soutenant, nous encourageant, cela donne toujours un avantage moral et psychologique. Et surtout l’envie de se dépasser. »

Cette qualification est-elle un objectif majeur pour la FFVB ?

« Une qualification est toujours majeure. Il faut voir cette qualification non pas comme un événement isolé ne concernant que les A. Elle est tout aussi importante pour toutes les structures comme les pôles, les clubs… Gagner et se qualifier permet de croire que nous poursuivons notre route malgré les impasses, les embûches. Enfin, cela récompense aussi le travail de tous. Cette qualification donnera un élan et la possibilité aux jeunes talents qui frappent à la porte de l’équipe de France de pouvoir s’exprimer au plus haut niveau européen. De continuer à écrire l’avenir de l’équipe de France.

Concernant la FFVB, bien entendu que c’est l’Objectif. Elle permettra de crédibiliser et renforcer le projet de la fédération qui doit se voter fin du mois. »

Que pourrait apporter cette qualification au volley-ball féminin français ?

« Élan, crédibilité, continuité et volonté. »

Vous avez certainement étudié le jeu de l’équipe slovène, votre prochain adversaire dans cette double confrontation, quels sont les points forts et les points faibles de cette équipe ?

« Ce n’est même plus une étude, c’est au point d’en faire des cauchemars tellement nous avons étudié de matches ! Je plaisante, mais nous avons énormément travaillé sur l’analyse :

  • Point fort : un nombre important de joueuses à sa disposition et de ce fait plusieurs options tactiques.
  • Point faible : un jeu offensif relativement stéréotypé. »

Quel secteur peut faire la différence ?

« La gestion du stress. Ensuite l’application et le dépassement de soi. »

Avez-vous travaillé un secteur de jeu particulier dans votre préparation ?

« Nous nous sommes beaucoup centrés sur les relations en réception, et nos orientations offensives en y incluant également les 3 mètres. Un secteur trop souvent oublié. Pour le reste chutttttt c’est un secret !!! »

Y a-t-il des joueuses dans cette équipe de France qui s’affirment comme des leaders de jeu ?

« Il y a surtout un GROUPE. Et une ou deux joueuses qui apportent toute leur expérience et leur sagesse. »

L’équipe de France féminine est une équipe plutôt jeune et peu expérimenté. Selon toi, est-ce une force ou un handicap ?

« Nullement un handicap. Au contraire, cela doit être notre force. Cela engendre de la fougue parfois de l’insouciance. Nous devons aussi pouvoir utiliser ce facteur. »

Comment vit le vestiaire ?

« Je suis un homme. Je n’ai pas le droit d’y rentrer… Mais visiblement l’herbe y est verte, pas de taupe. Sur le terrain comme en dehors, nous avons un groupe vraiment chouette. Un groupe besogneux, ouvert et souriant. »

Que peut-on vous souhaiter pour l’été qui arrive ?

« Des victoires ensoleillées pour le volley féminin. »



À découvrir en vidéo


En haut ↑