Accueil ▷ Actu ▷ Un poisson nommé David

Un poisson nommé David

Jouera ? Jouera pas ?

Actu

Crédits : Worldofvolley


Le 22 avril 2016

 

En règle générale, le manager du Tours Volley Ball et de l’EDF masculine, Pascal Foussard, est habitué à prendre des allures « aulassiennes » avec les médias. En temps de play-offs, l’homme n’a pas besoin du petit canari bleu pour balancer ses punchlines et faire parler de son club. Il faut dire que du TVB, on n’a pas besoin de grand-chose pour en causer ; l’étagère aux graals déborde et sa cote de popularité est au beau fixe !

Pourtant, cette saison, quelques nuances sont venues altérer la domination et la notoriété tourangelles. En particulier la blessure du punisseur de Bohème, David Konecny. En effet, le Tchèque est à l’arrêt depuis un mois en raison d’une hernie discale… Satanée blessure qui a prévu d’éloigner le maître de cérémonie des play-offs de ces dernières années ! On se souvient encore de ses prouesses rageuses lors des finales à Coubertin, bave sur le coin de la bouche, poing fermé, bras levé. Allons-nous avoir le droit à ce spectacle cette année encore ?

Bien entendu, le TVB n’est pas encore en finale, et même si nos 50 experts l’ont majoritairement placé en haut de l’affiche, les autres écuries jouissent de quelques jolies pouliches qui se défendent ! Oui mais voilà. Konecny, c’est Konecny. Et chacun des amateurs de la balle jaune et bleu conviendra que Tours sans Konecny, c’est un petit peu comme un plateau de fromage sans pavé d’Affinois ou un Château-Pétrus dans un gobelet en plastique…

Alors quand Foussard s’est laissé aller à une sortie pleine de maîtrise mais néanmoins très intéressante dans les colonnes de La Nouvelle République, annonçant un possible retour de David le Puissant pour les demi-finales, nous, chez Justvolley, on s’est permis quelques délires…

1. Pourquoi Konecny sera là en demies

  • Parce qu’on n’a jamais vu une hernie discale sur un tronc d’arbre.
  • Parce qu’on connaît tous un mec qui nous a dit un jour, un peu éméché « prends garde à la bête blessée ! »
  • Parce qu’un, deux, trois ou même quatre kinés ne valent rien à côté de la détermination dont est capable d’avoir ce mec.
  • Parce qu’on n’y croit pas du tout au coup du « on ne prendra aucun risque, David est sous contrat l’année prochaine ». Le managérat tourangeau, c’est plutôt « si tu es blessé, on te remplace. Si tu es nul, tu es blessé » ! Tout David Konecny qu’il est…

2. Pourquoi on n’y croit pas du tout

  • Parce qu’avec l’intensité qu’il met dans chaque attaque, il va falloir créer une nouvelle fiche sur doctissimo qui s’appellera « Hernie konecnyenne ». Elle expliquera l’évolution de ce qu’est une hernie discale… un peu comme Raichu est l’évolution de Pikachu.
  • Parce que Giulio Sabbi, avec sa tête de Guillaume Quesque fatigué, a du talent à revendre. Et qu’on ne doute pas de ses capacités à retourner un game.
  • Parce que derrière Sabbi, il y a Ludovic Nene Hilario Castard. Un vieux de la vieille que l’on sait présent dans les moments importants et qu’on aime bien à la rédac’ !
  • Et puis parce que Toulonnnnn ! Rouge ! Parce que Toulonnnnn ! Noir ! Mais ça, ça n’a rien à voir…

3. Réaction de Dorian Rougeyron, coach du Paris Volley, à la lecture de l’article

  • En honnête joueur de poker qu’il est, il a dû se demander : « Mais il est on tilt à essayer de me trap backdoor avec un raise under the gun ? Il m’a pris pour un fish ? ». Nous non plus, nous n’y comprenons pas grand-chose mais ça se fait pas franchement.
  • En éternel bosseur qui a englouti tellement de vidéos sur le volley que l’INA le veut comme expert pour sa section sport : « Houlà, il faut que je ressorte ma fiche sur Konecny, je me souviens en 1996, il avait fait un match de retour d’un lumbago… Je vais analyser tout ça. »
  • « David Konecny qui ? Connais pas… » #sueurfroide

4. Conversation entre Giulio Sabbi et Ludo Castard

– Ma qué, yé comprends plou… Lé gars avec les lunettes sur le banco, cé pas lé coach adjunto ?
– Non Giulio, tu es venu à Tours parce qu’il s’est blessé. Tu sais, en joker médical.
– Et vafencu… Yé vé devoir retourner en Italie ?
– Non non. Ne sois pas inquiet, c’est juste que tes potes Saitta et Massari, tu les salueras de loin. Mais tu verras, on est bien dans le quadrato !
– Va bene, yé l’habitoude, cé là où yé suis nella Squadra Azzura.

5. Dialogue interne dans la tête de DK entre David et Konecny depuis un mois en vue de ce match

– Mmmmppfffmmmpfff… Taper ballon !
– Grrrroaaarrrrr… Ballon taper !
– Skok, paze, typ, kricet (traduisez par sauter, armer, taper, crier). C’est bon David, valide !



À découvrir en vidéo


En haut ↑