Accueil ▷ Actu ▷ Ligues Pro ▷ Une journée décisive !

Une journée décisive !

Dernière journée de la saison régulière. C’est plié pour certains, mais beaucoup de choses peuvent encore changer dans les trois championnats. Place au volley-ball !


Le 3 avril 2015

 

Une fois n’est pas coutume, il n’y aura pas de pronos cette semaine. Il faut dire aussi que nos prévisions de la semaine dernière n’étaient pas vraiment prémonitoires…

C’est la dernière journée avant les vacances pour certaines équipes, mais d’autres espèrent encore prolonger le plaisir.

Ligue AM

Bien que les Parisiens aient annoncé envoyer le CFC à Nantes, 1er avril oblige, les hommes de Dorian Rougeyron iront défendre leur trône dans l’antre des Nantais qui jouent leur peau. Paris n’a besoin que d’un point, et Nantes ne cracherait pas sur trois. Mais en étant réaliste, ce sera très difficile pour les Nantais.

À distance, les Centurions de Narbonne reçoivent un Chaumont qui a faim. Très faim même, car une défaite Ajaccienne en terre sétoise leur offrirait la possibilité d’accéder aux play-offs en cas de victoire à 3 points. Mais Narbonne ne se laissera pas faire, et tout le Palais du Travail va pousser son équipe pour arracher le maintien. Quoi qu’il en soit, Narbonne n’a pas son destin entre ses mains, et devra attendre le résultat du Paris – Nantes.

Les places 2 à 4 se joueront entre Cannes, Lyon et Tours. Beauvais ayant abandonné son poste pour cause de CNOSF. Et les Beauvaisiens se déplaceront à Tours, pour un match qui n’a plus l’importance espérée. Tours sera au pire 4ème, et Beauvais et malgré tout qualifié.

Du côté de Cannes, on assistera au baroud d’honneur de quelques Montpelliérains, qui n’ont plus rien à jouer. Mais les Cannois doivent absolument gagner pour conserver leur deuxième place, et pourquoi pas espérer coiffer les Parisiens au poteau. Quant aux Lyonnais, ils reçoivent un Toulouse convalescent, assuré également d’être qualifié, dans le flou des places 5 à 8, où tout reste encore possible.

En dernier match de cette journée, le Tourcoing – Saint-Nazaire, se jouera pour l’honneur

Ayons en tête que les matches de ce week-end sont (presque) tous déterminants pour l’agencement des play-offs, incertain dans cette Ligue AM. En effet, les deux premières places du classement permettent de toujours recevoir en premier et en cas de match d’appui. Ainsi, Parisiens et Cannois devront s’imposer pour s’arroger ce privilège, menacés par Lyon et Tours. Ne perdons pas non plus de vue que si ce quatuor venait à s’imposer en quarts-de-finale, nous aurions des demies 1 contre 4 et 2 contre 3, d’où l’importance déterminante de ce classement demain à 23h. Quant aux outsiders, situés aux places 5 à 8, ils auront tout à gagner pour « piquer » le tableau des gros, mais ça passera forcément par un exploit à l’extérieur. Quoi qu’il en soit, vu la qualité de volley cette saison et la densité des équipes, ces play-offs s’annoncent palpitants.

Ligue AF

Chez les filles, le podium est déjà bouclé ! Les voisines Cannes et Le Cannet trustant les deux premières marches, c’est le Stade Français qui s’est chargé de monter sur la 3ème. Les 8 équipes qualifiées pour les play-offs sont déjà connues, et seul Béziers et Nantes se disputeront une 4ème place anecdotique.

En revanche, en bas, ça va batailler dru ! Vannes (17 points), le Hainaut (16 points) et Terville (15 points) sont dans un mouchoir de poche. Deux places pour trois équipes, et donc une possibilité sur trois d’aller tutoyer la Division Élite Féminine, du moins, sportivement ! Le Hainaut va certainement subir la loi des Angels en terre bitteroise, et attendra impatiemment le résultat du saignant Vannes – Terville qui va nous clôturer tout ça !

Ligue BM

Les trois premiers ne bougeront plus : Poitiers, Nancy et Orange ont le podium assuré, et dans cet ordre. En revanche, du 4ème au 8ème, tout reste jouable et la bataille risque de faire rage pour grappiller la petite place qui fera la différence en play-offs. Harnes, Alès, Nice, Rennes et Cambrai affrontent des équipes qui ne jouent plus rien, mais attention il n’est jamais facile de manœuvrer ce genre de matchs.

Attention néanmoins à la formule aberrante proposée par la LNV, la même que la saison dernière (elle a le mérite de la continuité sur deux années de suite, ce qui est rare chez nos amis de la ligue), à savoir que le premier du classement, Poitiers donc, assuré de monter en Ligue A, jouera quand même les play-offs. L’an dernier, le huitième, Harnes, avait donc naturellement éliminé Canteleu qui n’avait plus rien à jouer. Dans cet esprit, et tout le monde en est conscient, il vaut sans doute mieux finir 8e du classement que 7e ou 6e. Cette donnée créera-t-elle la panique chez les entraîneurs adjoints chargés de calculer en temps réel sur le banc s’il vaut mieux perdre ou gagner tel point ? Messieurs les Harnésiens, les Alésiens, les Niçois, les Rennais et les Cambraisiens, même si nous comprendrions votre envie d’accrocher cette huitième place (qui n’est pas synonyme de qualification en demies, loin de là, vu la forme actuelle et l’esprit gagneur des Poitevins), ne nous offrez pas un spectacle médiocre et jouez pour gagner ! Nous avons confiance en vous, joueurs que vous êtes.

Pour le maintien on aura le droit à une finale. Un BIG GAME pour lequel on peut dire que ça sera Coucougnette Time sur le parquet de Champfleury où Avignon reçoit Asnières dans une ambiance qui risque d’être électrique.
L’équation est simple : Avignon doit prendre 3 points pour l’emporter, soit une victoire 3-1 ou 3-0 pour se maintenir, ce qui signifie que Asnières sera sauvé s’ils remportent 2 sets.

« Le groupe a bien travaillé cette semaine, on va là-bas pour tout donner. On sait que ça ne sera pas facile, mais on va mouiller le maillot et on fera les comptes à la fin » nous glisse Raphaël Attié, récéptionneur-attaquant des Asniérois.

Peu importe le résultat, à l’issue de cette rencontre, un club emblématique du volley français quittera la scène professionnelle.  Une bien triste nouvelle. Enfin en attendant les repêchages …



À découvrir en vidéo


En haut ↑